in

Il y a plus de 400 millions de débris plastique sur ces îles australiennes

Des déchets plastique sur une plage de Direction Island, en Australie. Crédits : Silke Stuckenbrock

Une récente étude estime à 414 millions le nombre de débris plastique jonchant les plages des îles Cocos, en Australie. Et les chercheurs n’ont gratté que la surface.

Bienvenue sur les plages des îles Cocos, un groupe de 27 atolls peuplés de quelques centaines d’habitants, à 2 100 km à l’ouest de l’Australie. Vous retrouverez ici du sable blanc, mais pas que. Plus de 400 millions de débris (238 tonnes de plastique), dont 977 000 chaussures et 373 000 brosses à dents joncheraient en effet les sols, nous révèle une étude publiée dans la revue Scientific Reports. Et ce n’est que le sommet de l’iceberg. Plusieurs centaines de tonnes de plastique nous échappent encore.

Une estimation prudente

Pour en arriver à ces résultats, des chercheurs de l’Université de Tasmanie ont prélevé des échantillons plastique le long de 15 transects sur les plages. Ils ont creusé jusqu’à 10 centimètres de profondeur dans le sable en différents points, et ont répertorié les quantités de débris de plastique trouvés. Ces recherches ont finalement abouti à la découverte de 23 227 débris plastique. En extrapolant à l’ensemble des plages présentes sur ces îles, les chercheurs estiment alors à 414 millions le nombre de pièces en plastique recouvrant les lieux. On apprend également que 93% de ces déchets reposent sous la surface, formant un nouveau type de substrat rocheux.

« La pollution par les plastiques est désormais omniprésente dans nos océans et les îles éloignées sont un endroit idéal pour avoir une vue objective du volume de débris de plastique qui entoure actuellement le globe, explique Jennifer Lavers, principale auteure de l’étude. Notre estimation de 414 millions de pièces de plastique est prudente car nous n’avons échantillonné qu’à une profondeur de 10 centimètres. Et n’avions pas accès à certaines plages connues pour être des points chauds pour les débris ».

plastique
Le plastique des Îles Cocos. Crédits : Jennifer Lavers

Se détacher du plastique

On apprend également que le plastique de ces îles est essentiellement constitué d’articles de consommation à usage unique. Sont ici retrouvés des capsules de bouteille, des pailles, ou encore des millions de chaussures et de tongs. Ces tonnes de débris viennent de très loin, peut-on lire, et s’accumulent sur ces îles “sauvages” où ils ne sont pas nettoyés. Un constat amer, qui prouve une fois de plus la nécessité urgente pour l’Homme de se détacher du plastique.

Problème, la production ne cesse de croître. Annett Finger, co-auteure de l’étude, rappelle en effet que près de la moitié de la production de plastique produite au cours des 60 dernières années a été fabriquée au cours de ces 13 dernières années. « On estime qu’environ 12,7 millions de tonnes de plastique ont pénétré dans nos océans rien qu’en 2010, avec environ 40 % des plastiques entrant dans le flux de déchets l’année de leur production, dit-elle. En raison de la croissance des plastiques grand public à usage unique, on estime qu’il y a maintenant 5,25 milliards de morceaux de plastique dans les océans ».

Source

Articles liés :

Bientôt du plastique qui se recycle à l’infini ?

Ce milliardaire veut construire un immense yacht pour collecter 5 tonnes de plastique par jour

WWF annonce 50 % de déchets plastiques en plus dans les océans d’ici 2030

Il y a plus de 400 millions de débris plastique sur ces îles australiennes
noté 5 - 1 vote[s]