in

Il y a 14 000 ans, des humains ont rampé dans cette grotte

Quelques-unes des empreintes laissées dans la grotte il y a environ 14 000 ans. Crédits : Crédit: Isabella Salvador

Une équipe de chercheurs annonce avoir identifié les mouvements d’un groupe d’humains explorant une grotte italienne il y a 14 000 ans, et ce grâce à leurs empreintes. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue eLife.

Des anthropologues de l’Université du Witwatersrand, en Afrique du Sud, ont récemment analysé les activités humaines passées dans la grotte italienne de Bàsura à Toirano. Des empreintes ont en effet été découvertes depuis les années 50, mais personne ne s’était vraiment penché sur ce que pouvaient “raconter” ces traces vieilles de 14 000 ans. C’est désormais chose faite. Nous savons que plusieurs personnes ont rampé dans ces galeries longues de plus de 800 mètres. Pour trouver de la nourriture, ou simplement à des fins d’exploration.

Le parcours d’une famille

« La conservation de nombreuses empreintes de pas est vraiment exceptionnelle. Même les plus petits détails sont encore visibles », explique Marco Romano, principal auteur de l’étude. Plus de 180 pistes imprimées sur le sol en terre battue de la grotte ont été analysées. Il y avait des empreintes de mains, de pieds, et de genoux. À partir de la forme de ces traces et de leur structure, les chercheurs ont alors été en mesure de reconstruire la façon dont ces personnes se déplaçaient dans le système de grotte.

Ont été identifiées des dizaines de traces donc, mais nous savons qu’au moins cinq personnes ont exploré la grotte en même temps. Il y avait deux adultes, un adolescent et deux enfants âgés de trois à six ans environ. Probablement une famille. Tous étaient pieds nus et on rampé dans les tunnels bas pour accéder à la partie intérieure de la grotte. Ils ont également éclairé les lieux avec des torches en bois, notent les chercheurs, qui suggèrent également que cette grotte n’a été explorée qu’une seule fois par ce groupe.

grotte empreinte
Des empreintes de pas laissées par des humains il y a 14 000 ans. Crédits : Marco Avanzini

Des Hommes… et des chiens ?

D’autres empreintes suggèrent également qu’outre le fait d’y venir pour chercher de la nourriture ou pour s’y réfugier, certaines empreintes “intentionnelles” laissent à penser que se pratiquaient à l’intérieur des activités sociales et/ou symboliques. On note par ailleurs que plus d’une centaine de traces ont été laissées par des animaux, probablement des chiens, peut-on lire. Cela signifie que les humains étaient probablement accompagnés d’amis à quatre pattes lors de leurs d’explorations.

Rien de sûr de ce côté-là, mais des études plus approfondies pourraient nous permettre de mieux comprendre la domestication du chien au cours de cette période (Paléolithique supérieur). « Les études actuelles et ultérieures porteront sur les traces d’animaux conservées et leur relation avec les empreintes humaines, note le chercheur. En outre, nous nous concentrerons sur davantage d’aspects archéologiques et sur l’art produit par les explorateurs dans les salles intérieures de la grotte ».

Source

Articles liés :

Des restes d’ours géant découverts dans une grotte sous-marine

Vietnam : de magnifiques images de la plus grande grotte souterraine du monde

Combien de temps peut-on survivre dans une grotte ?

Notez cet article