in

Voici les 5 machines volantes du concours organisé par Boeing !

Crédits : Trek Aerospace

Le concours GoFly Prize financé par le géant de l’aéronautique Boeing a récemment sélectionné cinq projets. Il s’agit d’aéronefs monoplaces qui devront faire des prouesses d’ici l’année prochaine afin d’espérer atteindre la finale ! Voici un petit aperçu des projets retenus.

Un concours à mi-chemin

Lancé en fin d’année 2017, le concours GoFly Prize sponsorisé par Boeing va attaquer sa phase finale, comme l’indique un communiqué du 26 mars 2019. Sur la trentaine de projets soumis au début de la compétition, seuls cinq sont encore en lice.

Ce concours, destiné à récompenser le meilleur projet d’aéronef individuel, exige que les appareils soient fiables, ultra-compacts, silencieux et intègrent le décollage vertical. Surtout, il s’agira – en début d’année 2020 – de réussir une épreuve donnant accès à la finale : transporter un pilote humain sur une distance de 32 kilomètres sans aucune recharge ou autre ravitaillement ! Ci-après, la description des différents projets.

Les cinq projets

L’Aria de Texas A&M Harmony est une sorte de plateforme volante dotée de deux rotors contrarotatifs. Le pilote se trouve en position assise, protégé par un carénage ovoïde. Si la stabilité semble effective, la proximité des rotors fait un peu peur.

Crédits : Texas A&M Harmony

L’Eva Aviabike d’Aeroxo est sûrement l’appareil le plus intéressant de tous. Il s’agit d’une moto volante à 16 rotors pivotants, capable de décoller verticalement et de voler à basse vitesse à la manière d’un drone. À partir d’une certaine vitesse, les rotors basculent pour se mettre en mode vol horizontal grâce aux ailes.

Crédits : Aeroxo LV

Le S1 de Silverwing Personal Flight n’est autre qu’une moto volante. En revanche, ce prototype ressemble davantage à une sorte de chaise montée sur le bord d’une aile en position verticale, sur lequel se trouvent deux rotors. La version finale de ce S1 est une véritable énigme !

Crédits : Silverwing

Le FlyKart2 de Trek Aerospace est peut-être le projet le plus “sexy” en ce qui concerne le design. En effet, l’engin ressemble davantage à une sorte de kart volant, comportant un siège fixé au centre d’une structure en U. Par ailleurs, pas moins de dix rotors horizontaux protégés dans des grilles équipent l’engin.

Crédits : Trek Aerospace

Enfin, l’Airboard 2.0 de Dragonair Aviation n’est peut-être pas le plus spectaculaire, mais il semble être le plus avancé des projets en lice. Comme l’Aria, il est question d’une plateforme volante bien qu’ici, le pilote se tienne debout. Néanmoins, le côté sécurité questionne (voir vidéo ci-dessous)

Source

Articles liés :

La moto volante de Jetpack Aviation arrive sur le marché !

Le taxi volant Bell Nexus sera lancé en collaboration avec Uber en 2020 !

Goodyear présente son pneu destiné aux futures voitures volantes !

Voici les 5 machines volantes du concours organisé par Boeing !
noté 5 - 1 vote