in

Un premier chinois et une station de recherche sur la Lune “dans une dizaine d’années” ?

Crédits : Nasa

L’agence spatiale chinoise envisage d’envoyer une mission humaine sur la Lune et de construire une station de recherche dans les 10 ans à venir, ont rapporté ce mercredi les médias d’Etat. 

Bientôt un chinois sur la Lune ?

La Chine est entrée dans le “club de l’espace” le 24 avril 1970 après avoir place en orbite un premier satellite chinois – Dongfanghong-1 – grâce à sa fusée porteuse Long March-1. Depuis l’Empire du milieu a fait du chemin, et ambitionne maintenant de se présenter comme la grande puissance spatiale de ces prochaines décennies. Après avoir impressionné il y a quelques mois avec un alunissage réussi sur la face cachée de la Lune, la Chine veut aller plus loin.

En ce sens, les autorités spatiales annoncent aujourd’hui leur intention de construire une station de recherches sur le pôle sud de la Lune “au cours des dix prochaines années“. Ceci implique donc, forcément, la présence d’astronautes chinois directement sur place. Pékin avait déjà évoqué une mission habitée sur la Lune, mais aucune date précise n’a jamais jusqu’alors été communiquée.

On note par ailleurs que ces propos, tenus par Zhang Kejian, patron de l’Agence spatial national chinoise, interviennent moins d’un mois après l’annonce par la NASA – pressée par Donald Trump – d’un possible retour d’astronautes américains sur la Lune dès 2024. La course est donc bel et bien lancée. Reste à savoir qui arrivera en premier sain et sauf.

Crédits : Pixabay

De nombreux objectifs

Rappelons également qu’il y a quelques semaines, l’Agence spatiale nationale chinoise avait également communiqué son intention d’envoyer un premier rover sur Mars d’ici 2020. Il a par ailleurs été confirmé qu’une quatrième sonde lunaire – Chang’e-5 – serait lancée d’ici la fin de l’année pour prélever des échantillons. La mission Chang’e 6, elle, devrait être lancée en 2023-2024. La France devrait d’ailleurs être de la partie. L’agence chinoise a également récemment annoncé vouloir lancer une sonde vers l’astéroïde Kamo’oalewa (entre 30 et 100 mètres de diamètre). Ici encore, l’objectif sera de récolter puis ramener sur Terre des échantillons de roche.

Sans oublier la future station chinoise, baptisée Tiangong (Palais céleste). La Station spatiale internationale (ISS) devrait en effet bientôt prendre sa retraite après une vingtaine d’années de bons et loyaux service. Assemblée au cours de l’année 2022, Tiangong se présentera alors comme la seule station disponible autour de la Terre après le démembrement de l’ISS.

Source

Articles liés :

L’administrateur de la NASA indique que la prochaine personne à marcher sur la Lune pourrait être une femme

Après la Lune en 2024, la NASA “doit” aller sur Mars en 2033

Il pourrait y avoir un puissant courant dans l’océan d’Europe, la lune de Jupiter

Un premier chinois et une station de recherche sur la Lune “dans une dizaine d’années” ?
noté 5 - 1 vote[s]