in

La sonde Hayabusa2 a fait exploser une charge sur l’astéroïde Ryugu !

Des photos de la surface de l'astéroïde Ryugu. Crédits : JAXA

Il y a peu, l’Agence spatiale japonaise (JAXA) a confirmé le succès d’une nouvelle étape de la mission Hayabusa2. Il s’agissait d’une tentative de créer un cratère artificiel sur l’astéroïde Ryugu, et cette entreprise pourrait bien avoir été couronnée de succès !

Une petite quantité d’explosif

Ce 22 février 2019, la sonde japonaise Hayabusa2 s’est posée avec succès sur l’astéroïde Ryugu, situé à 340 millions de kilomètres de la Terre. De cet atterrissage historique, l’astéroïde devrait garder une trace visible. La sonde a également tiré une balle de tantale à une vitesse de 300 mètres par seconde. Le but ? Fragmenter la roche de l’astéroïde afin d’en récolter un échantillon. Celui-ci a ensuite été mis sous scellés et devrait être ramené sur Terre ultérieurement afin d’être examiné.

Selon un communiqué publié le 5 avril 2019 par la JAXA, un petit impacteur de 2 kg s’est séparé de la sonde. Ce dernier a frappé la surface de l’astéroïde Ryugu après qu’une charge explosive ait permis sa projection à une vitesse de 7200 km/h (ou 2 km/s). La nouvelle a également été publiée sur Twitter, accompagnée de plusieurs clichés. Le but de l’opération : creuser un cratère artificiel dans lequel la sonde pourra effectuer des prélèvements. Selon la JAXA, il s’agit ici de la « première expérience au monde d’une collision avec un astéroïde ».

Malgré la qualité du cliché, l’éjection de matière résultant de l’impact est bien visible ! Crédits : JAXA

Clarifier l’origine de la vie

Il faut savoir qu’avant l’impact, la sonde Hayabusa2 était allée se positionner à l’arrière de l’astéroïde afin d’éviter tout risque d’être endommagée. Cette même sonde est aujourd’hui retournée à son orbite habituelle (20 km) et fonctionne toujours parfaitement. Désormais, il s’agit de savoir si le cratère espéré a bien été creusé. Nous attendons une prochaine confirmation de la JAXA, mais il faut savoir que le but était d’obtenir un cratère de 10 mètres de diamètre pour un mètre de profondeur.

Dans quelques jours, la sonde se rapprochera à nouveau de l’astéroïde afin de récolter de nouveaux échantillons. Ceux-ci devraient être très intéressants, car vierges de toute altération de type érosion. En fin d’année 2020, la sonde fera son retour sur Terre avec ces échantillons, qui pourraient nous en apprendre beaucoup sur l’origine de la vie et la formation de notre système solaire !

Sources : Universe TodayMotherboard

Articles liés :

Voici où la sonde japonaise tentera d’atterrir sur l’astéroïde Ryugu

Une sonde photographie l’astéroïde Ryugu à moins de 6 km de distance

Si vous vous teniez sur un astéroïde à 160 millions de km de la Terre, voici ce que vous verriez

La sonde Hayabusa2 a fait exploser une charge sur l’astéroïde Ryugu !
noté 4 - 1 vote[s]