in

La Chine va lancer une sonde vers un quasi satellite de la Terre !

Crédits : JPL / NASA

L’agence spatiale chinoise a annoncé vouloir lancer une sonde vers l’astéroïde Kamo’oalewa, un quasi satellite de la Terre. Le but ? Rapporter des échantillons de roche. Mais pas seulement, puisque le projet ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Au tour de la Chine

Alors que la NASA s’est attaquée à l’astéroïde Bennu et plus récemment l’agence spatiale japonaise à l’astéroïde Ryugu, la Chine se lance aussi dans l’aventure. Comme l’explique l’agence spatiale chinoise (CNSA) dans un communiqué publié le 18 avril 2019, sa cible n’est autre que l’astéroïde Kamo’oalewa (ou 2016 HO3).

Il faut savoir que cet astéroïde découvert en 2016 par le programme Pan-STARRS (Hawaii) a un diamètre situé entre 30 et 100 mètres seulement, il s’agit par conséquent d’un corps considéré comme étant minuscule. Celui-ci est également un quasi satellite de notre planète depuis plus d’une centaine d’années, une situation stable qui n’est pas prête de changer avant plusieurs siècles. Néanmoins, Kamo’oalewa ne s’approche jamais à moins de 14 millions de kilomètres de la Terre, et son mouvement oscille entre 38 et 100 fois la distance Terre-Lune.

L’astéroïde Kamo’oalewa “tient compagnie” à la Terre, comme le montre ce système de référence en rotation dans lequel la Terre est représentée fixe
Crédits : Wikipédia

L’appareil va se séparer en deux parties

La sonde chinoise sera d’abord chargée de prélever des échantillons à la surface de Kamo’oalewa, selon Liu Jizhong de la CNSA qui a invité les chercheurs du monde entier à participer à l’expédition en proposant leurs expériences. En revanche, aucune date de lancement n’a pour le moment été communiquée. Ce qui est certain, c’est que la finalité de cette mission ne s’arrêtera pas au prélèvement d’échantillons sur Kamo’oalewa.

Au moment du retour sur Terre, la sonde se séparera en deux parties. La première prendra le chemin de la Terre avec ses échantillons, et la seconde reprendra la route et se dirigera vers un autre corps céleste situé quant à lui beaucoup plus loin. Il s’agit de 133P/Elst-Pizarro, un des quatre objets célestes référencés à la fois comme une comète et un astéroïde.

Découvert en 1979, ce corps est situé à environ 300 millions de kilomètres de la Terre. Plus précisément, 133P/Elst-Pizarro se trouve dans la zone connue sous le nom de ceinture principale d’astéroïdes, une région du Système solaire située entre les orbites de Mars et Jupiter. Au total, la mission visant Kamo’oalewa et 133P/Elst-Pizarro devrait durer une dizaine d’années.

Source

Articles liés :

La NASA pourrait envoyer une mission sur l’astéroïde géant Pallas

Et si nous installions une station spatiale à l’intérieur d’un astéroïde ?

L’astéroïde Bennu comme vous ne l’avez encore jamais vu

Notez cet article