in

Infographie : le voyage d’un mégot de cigarette jeté dans la rue

Crédits : Pixabay

Si vous êtes fumeur et que votre mégot finit dans le caniveau une fois la cigarette terminée, cet article est pour vous ! Une infographie élaborée par Zero Waste France montre le parcours effectué par un mégot à partir du moment où celui-ci est jeté dans la rue.

Un déchet vicieux

Selon Eco Volontaire International (EVI), 137 000 mégots de cigarettes sont jetés chaque seconde dans le monde, soit environ 4 500 milliards chaque année. Il s’agit tout simplement du déchet le plus commun sur Terre. Non biodégradable et toxique, il représente une importante source de pollution.

Selon l’infographie publiée par Zero Waste France (voir ci-après), les composants chimiques des mégots sont libérés au contact de l’eau en moins d’une heure. Or, il faut savoir que ceux-ci sont par exemple chargés en acétate de cellulose, une forme de plastique qui peut mettre plusieurs années à se décomposer. Toutefois, ce sont environ 2 500 substances nocives qui sont libérées par ce type de déchet. Et malheureusement, certaines perdurent même après l’épuration de l’eau. Rappelons tout de même qu’à lui seul, un mégot peut polluer environ 500 litres d’eau !

Crédits : Zero Waste France

Un danger pour les espèces marines

En 2018, l’ONG Ocean Conservancy annonçait avoir récolté plus de 60 millions de mégots au cours de ces 32 dernières années. Selon elle, il s’agissait tout simplement de la principale source de déchets marins. Par le biais des égouts pluviaux, des ruisseaux et autres rivières, beaucoup de mégots se retrouvent dans les océans, nuisant à la faune marine. Des microplastiques auraient ainsi été décelés chez environ 70 % des oiseaux de mer et 30 % des tortues marines.

Outre la possibilité d’éviter de jeter ces mégots n’importe où, une des solutions serait de rendre les filtres biodégradables. C’est justement ce que fait la startup Greenbutts, basée à San Diego (États-Unis). Celle-ci développe actuellement un filtre composé de chanvre de Manille et de pâte de bois liés par un amidon naturel.

D’autres idées

Afin de tenter d’atténuer l’abandon des mégots dans la Nature, des initiatives originales se sont mises en places ces dernières années. Citons par exemple la société Crowded Cities, basée aux Pays-Bas. Convaincue par l’intelligence des corbeaux, celle-ci entraîne ces oiseaux afin de nettoyer les rues des mégots de cigarettes !

Citons également la société française baptisée MéGO ! qui n’est autre qu’un service de tri et de recyclage spécialisé dans les mégots de cigarettes. Cette société a mis au point des collecteurs prenant la forme de longs tubes métallique dont l. Le contenu est ensuite récupéré, dépollué, puis transformé en objets tels que des cendriers. Il s’agit de la toute première unité de valorisation des mégots de cigarettes dans notre pays.

Source

Articles liés :

Pourquoi la majorité du plastique des océans n’est-elle plus visible ?

WWF annonce 50% de déchets plastiques en plus dans les océans d’ici 2030

Payer les fumeurs pour qu’ils arrêtent la cigarette, une solution étonnante venue de Suisse

Notez cet article