in

Faradair annonce la commercialisation de son avion hybride pour 2025 !

Crédits : Faradair

La société britannique Faradair Aerospace a indiqué vouloir développer un avion de ligne à motorisation hybride. Cet appareil reprenant le principe du triplan devrait être commercialisé en 2025 si le projet se déroule comme prévu.

Un avion de ligne très spécial

Relativement peu connue dans le domaine de l’aviation hybride, mais présente depuis 2014, Faradair Aerospace a publié un communiqué ce 12 mars 2019 dévoilant les visuels de son projet d’avion hybride électrique : le BEHA-M1H. Cet appareil n’est autre qu’un triplan, c’est-à-dire doté de trois paires d’ailes, placées les unes au-dessus des autres. Il s’agit d’un type de configuration intéressant en termes de traînée, permettant d’augmenter la portance. Ainsi, l’avion pourrait décoller et atterrir sur des pistes courtes – Short Take-Off and Landing (STOL) – dont la longueur ne dépasserait pas les 300 mètres.

Le BEHA-M1H sera fabriqué dans un matériau composite à base de fibres de carbone. Côté propulsion, ce dernier embarquera deux hélices contrarotatives situées à l’arrière, et dont le bruit au décollage sera inférieur à 60 décibels. Le qualificatif d’hybride concernant cet avion est le fait d’une propulsion électrique lors du décollage et de l’atterrissage, tandis qu’un moteur biodiesel à turbopropulseur de 1 600 ch entrera en action durant le vol. Durant cette même phase de vol, les batteries seront rechargées via une sorte de revêtement solaire placé sur l’aile supérieure.

Un appareil modulable

Faradair Aerospace a pensé son appareil de façon à ce que celui-ci soit modulable, mais également polyvalent. En effet, le BEHA-M1H pourra être doté de 18 sièges pour le transport de passagers, mais aura aussi la possibilité de se muer en mini-avion cargo. Dans cette dernière configuration, l’engin pourra transporter cinq tonnes de fret dans trois containers. Par ailleurs, convertir l’appareil d’un mode à un autre ne prendra qu’un petit quart d’heure aux équipes au sol, selon le constructeur.

Mode navette : transport de 18 passagers
Crédits : Faradair
Mode cargo : transport de cinq tonnes de fret dans trois containers
Crédits : Faradair

Qu’il s’agisse de navette régulière court-courrier (mobilité régionale), de vols de nuit grâce à la quasi-absence de bruit ou encore de formation en vol, le BEHA-M1H pourrait s’adapter à diverses utilisations. Enfin, alors que les premiers appareils commercialisés sont annoncés pour 2025, les premiers prototypes devraient prendre leur envol dès 2022.

Sources : The EngineerIntelligent Aerospace

Articles liés :

Voici Natac, le dirigeable révolutionnaire made in France !

Le centre français de recherche aérospatiale présente son avion du futur !

Voici le concept de voiture électrique par Volvo pour « concurrencer l’aviation » !

Notez cet article