in

Du méthane officiellement détecté sur Mars : qu’est-ce que cela signifie ?

Crédits : iStock

Une équipe de chercheurs annonce avoir indépendamment confirmé la présence de méthane sur Mars. Reste à savoir si le gaz est d’origine géologique ou biologique. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Nature Geoscience.

Première confirmation

Depuis une quinzaine d’années, beaucoup prétendent avoir décelé des traces de méthane dans l’atmosphère de Mars. Le précieux gaz semble aller et venir, et ne reste jamais en place très longtemps. Toujours est-il que si plusieurs observations ont été annoncées, aucune n’était officielle. C’est désormais le cas. Un groupe de chercheurs s’appuyant sur les données de la sonde Mars Express, de l’ESA, indique en effet avoir identifié avec certitude la présence de méthane au-dessus du cratère Gale, le 16 juin 2013. La sonde avait été envoyée sur place sur les recommandations du rover Curiosity, qui avait remarqué un pic de méthane au sol dans le cratère.

« En dépit de diverses détections rapportées par des groupes séparés et des expériences différentes, et bien que des mécanismes plausibles aient été proposés pour expliquer l’abondance, la variabilité et la durée de vie observées du méthane dans l’atmosphère martienne actuelle, le débat sur le méthane martien a toujours divisé la communauté scientifique, explique Marco Giuranna, de l’Institut national d’astrophysique d’Italie. Avant notre étude, les détections de méthane sur Mars n’étaient pas confirmées par des observations indépendantes. Cette dernière découverte constitue la première du genre ».

mars méthane
La zone où fut détectée la présence de méthane en 2013 par le rover Curiosity. Crédits : Giuranna et al., Nature Geoscience, 2019

Déterminer l’origine

Et l’annonce a son importance. Des processus biologiques pourraient-ils être à l’œuvre ? Sur notre planète, nous savons qu’une très grande partie du méthane est produite par des êtres vivants. En ce sens, nous pourrions alors imaginer que le méthane, sur Mars, est une bio-signature du vivant terré dans les sous-sols. En l’occurrence ici, on imagine une origine bactérienne. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Des processus géologiques pourraient également produire du méthane (comme l’impact du Soleil sur certains types de roches).

Impossible donc, pour l’heure, de déterminer l’origine de ces émanations. Tout ce que nous savons, c’est que du méthane, en petites quantités, est apparu et a disparu rapidement. Si Curiosity a pu flairer la présence du gaz, nous pourrions également imaginer que sa source est à proximité. Les chercheurs ont alors examiné une carte des environs et repéré une zone particulièrement intéressante (Aeolis Mensae), où une faille permet d’accéder au monde souterrain de Mars.

De toute façon, nous n’aurons pas le fin mot de l’histoire tant que nous n’irons pas directement sur place. Nous savons désormais qu’une enquête plus poussée en vaut la peine. Et nous avons même une cible à laquelle nous attaquer.

Source

Articles liés :

Découverte d’un ancien système d’eaux souterraines recouvrant la planète Mars

La Chine envisage de poser sa propre sonde sur Mars l’année prochaine

Des rivières sillonnaient autrefois la surface de Mars

Du méthane officiellement détecté sur Mars : qu’est-ce que cela signifie ?
noté 4.7 - 3 votes