in

Bientôt une annonce “révolutionnaire” sur le trou noir de notre Galaxie

Une simulation de trou noir Crédits : Bronzwaer / Davelaar / Moscibrodzka / Falcke / Université Radboud

L’European Southern Observatory (ESO) s’apprête à faire une annonce “révolutionnaire” sur Sagittarius A*, le trou noir de notre Galaxie. Une conférence de presse devrait être tenue la semaine prochaine.

On ne peut que spéculer, mais il semblerait que nous soyons tout proches de pouvoir apprécier la toute première photo de l’ogre cosmique posté au centre de la Voie lactée. L’European Southern Observatory prévoit en effet de communiquer le 10 avril prochain, à 15 h (heure de Paris) sur les premiers résultats de l’enquête Event Horizon Telescope, qui promet depuis quelques mois de publier les premières images de “l’ombre” de notre trou noir. Des premiers résultats qualifiés de « révolutionnaires ».

Sortir le monstre du placard

Au centre de la plupart des grandes galaxies se trouve un trou noir supermassif. Au cœur de la Voie lactée, c’est Sagittarius A* qui commande, aussi lourd que quatre millions de soleils. Nous savons qu’il est là, terré derrière d’épais nuages de gaz et de poussière, également trahi par ses effets gravitationnels sur son environnement proche. En revanche, nous n’avons jamais eu l’occasion de l’observer directement.

Pour ce faire, des radiotélescopes disséminés dans le monde entier se sont unis il y a deux ans pour tenter de capturer la toute première image de l’objet. Depuis quelques mois, les données récoltées sont en cours de traitement, mais il se pourrait que nous touchions au but.

Un trou étant, par définition, noir, il nous est impossible de le voir directement. Ce que doit normalement nous proposer ce long travail, c’est de pouvoir apprécier ce que les astronomes appellent “l’horizon du trou noir”. Il s’agit en réalité de la limite autour d’un trou noir, au-delà de laquelle la lumière ne peut ressortir. Cette limite, où se trouvent des milliards de tonnes de gaz ultra-chaud, devrait théoriquement être visible depuis la Terre. Même si l’exercice reste compliqué.

trou noir voie lactée Sagittaire A
Les régions lumineuses sont des gaz chauds entourant le trou noir. La région sombre circulaire est une ombre projetée par la gravité du trou noir. Crédits : EHT

Répondre à des questions fondamentales

Pouvoir observer l’ombre de notre trou noir n’est pas un caprice d’astronomes. Grâce à cette avancée majeure, ces derniers espèrent en effet répondre à quelques questions essentielles dans le domaine de l’astrophysique. À quoi ressemblent la lumière et la matière lorsqu’elles se dirigent vers un trou noir ? De quoi sont faits les courants d’énergie tirés des trous noirs ? Notons par ailleurs que selon les calculs, l’horizon des événements devrait être environ 2,5 fois plus grand que l’ombre du trou noir (soir environ 24 millions de kilomètres). Cette prochaine image pourrait alors confirmer ou non la théorie.

Source

Articles liés :

Un trou noir de la taille de Jupiter se baladerait dans notre Galaxie

Un trou noir surpris en train d’avaler une étoile

Nous venons peut-être d’assister à la naissance d’un trou noir

Bientôt une annonce “révolutionnaire” sur le trou noir de notre Galaxie
noté 3.5 - 22 vote[s]