in

Une nouvelle espèce de dinosaure découverte en Australie

Vue d'artiste d'un troupeau de Galleonosaures à la lisière d'une rivière dans la vallée du rift australo-antarctique, il y a 125 millions. Crédits : James Kuether

Une équipe de paléontologues annonce la découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure. De la taille d’un wallaby, l’animal évoluait il y a 125 millions d’années dans l’actuel sud-est de l’Australie.

Un petit herbivore

Dite bonjour à Galleonosaurus dorisae – ou Galleonosaurus pour faire court – un petit dinosaure herbivore bipède, agile et rapide, qui devait mesurer à peu près la même taille qu’un wallaby. Une équipe de paléontologues de l’University of New England, en Australie, annonce avoir identifié la nouvelle espèce suite à la découverte de cinq mâchoires supérieures fossilisées. Ces anciens dinosaures se promenaient il y a 125 millions d’années autour de Victoria, dans le sud-est de l’Australie. Les détails de l’étude sont publiés dans le Journal of Paleontology.

Galleonosaurus était un dinosaure appartenant à la grande famille des ornithopodes. La nouvelle espèce est par ailleurs la cinquième représentante de ce sous-ordre éteint de dinosaures ornithischiens identifié dans la région. La découverte confirme qu’à l’échelle mondiale, « la diversité de ces dinosaures au corps de petite taille était exceptionnellement élevée dans l’ancienne vallée du Rift, qui s’étendait autrefois entre les continents en expansion de l’Australie et de l’Antarctique », note Matthew Herne, chercheur post-doctoral à l’University of New England, et principal auteur de l’étude.

Le nouvel article suggère également que Galleonosaurus dorisae est un proche parent de Diluvicursor pickeringi, un autre petit ornithopode vieux de 113 millions d’années – de la taille d’une dinde – découvert dans la région.

dinosaure
Un nouveau dinosaure herbivore de la taille d’un wallaby identifié à partir de cinq mâchoires supérieures fossilisées. Galleonosaurus évoluait il y a 125 millions d’années dans l’actuel sud-est de l’Australie. Crédits : Matt Herne

Les os de dinosaures et autres vertébrés mélangés

Il y a malheureusement peu de chance de retrouver le reste des ossements de ces animaux. Les mâchoires n’ont en effet pas été découvertes à l’endroit même où les dinosaures sont morts. À l’époque, des tonnes de sédiments étaient transportées par de grandes rivières dans la vallée du rift australo-antarctique. Les os de dinosaures, ainsi que les grumes de chutes d’arbres, se sont alors mélangés.

Rappelons que les ornithopodes étaient l’équivalent chez les dinosaures des bovins et des cerfs d’aujourd’hui. Ces animaux se caractérisaient notamment par un bec corné utilisé pour brouter la végétation, qu’ils broyaient ensuite en utilisant leurs molaires. Ces dinosaures ont prospéré il y a entre 229 et 65,5 millions d’années, l’un des règnes les plus importants de toute l’histoire.

Source

Articles liés :

Découverte d’un nouveau petit mammifère qui vivait à l’époque des dinosaures

Les mammifères ont pris le contrôle bien avant la mort des dinosaures

85 empreintes de dinosaures découvertes en Angleterre

Notez cet article