in ,

Testicules volumineux : plus ils sont imposants, plus le risque cardiaque serait accru

Crédits : PxHere

Des chercheurs italiens ont mené une étude tout à fait sérieuse sur une partie des attributs masculins. Selon ces recherches, plus les testicules sont imposants, plus le risque de développer une maladie cardiovasculaire est important !

Mieux vaudrait ne pas en avoir de trop gros

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Ce genre de maladies – telles que les cardiopathies – sont entre autres favorisées par le tabagisme, une mauvaise alimentation (et obésité), la sédentarité ainsi qu’une consommation abusive d’alcool. Et si de gros testicules pouvaient révéler un risque accru de développer ces maladies ?

Les hommes se vantent souvent concernant la taille de leurs attributs et cela est surtout vrai pour le pénis. Par ailleurs, si les croyances populaires laissent penser qu’un volume testiculaire conséquent est source de bonne santé, il ne vaudrait mieux pas que cela soit le cas. Selon une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine en 2013, une étude ayant à l’époque fait peu de bruit estime que plus les testicules des hommes sont gros, plus le risque cardiovasculaire est élevé.

Crédits : Wikipedia Commons

Une conclusion préoccupante

Les chercheurs de l’Université de Florence (Italie) ont ainsi mesuré la taille des testicules de 2 809 hommes dont l’âge moyen était de 51 ans. Il faut également savoir que les volontaires avaient consulté pour des troubles de l’érection, et qu’une partie d’entre eux – à savoir 1 395 – ont été suivis durant sept années. Selon les résultats, les hommes aux glandes sexuelles les plus volumineuses combinaient davantage de facteurs liés à une mauvaise santé cardiovasculaire comme l’obésité, le tabagisme ou encore l’hypertension.

Par ailleurs, la sécrétion d’hormone lutéinisante (LH) – par l’hypothalamus – destinée à favoriser la production de testostérone par les testicules a également été définie comme étant un de ces facteurs. De plus, des scientifiques rappellent que l’obésité et le diabète sont connus pour faire baisser le taux de testostérone. Dans ce cas selon les chercheurs, notre corps augmente ses secrétions d’hormone lutéinisante pour rééquilibrer la présence de testostérone, ce qui sollicite évidemment davantage les testicules.

Ces conclusions ont de quoi alarmer, mais il faut souligner que celles-ci ne font pas l’unanimité. Selon les détracteurs, le fait que les hommes ayant participé à l’étude avaient tous consulté pour des troubles de l’érection constitue un détail ne permettant pas de généraliser les conclusions à l’ensemble de la population masculine. Ainsi, il faudrait qu’une étude plus rigoureuse soit un jour menée, et ce afin de faire la lumière sur ce qui reste finalement toujours un mystère.

Sources : Futura SciencesDoctissimo

Articles liés :

La génétique explique l’évolution de la position des testicules

Les hommes ayant des varices sur les testicules ont plus de risques d’avoir un infarctus

Le café permettrait-il de lutter contre les troubles de l’érection ?

Testicules volumineux : plus ils sont imposants, plus le risque cardiaque serait accru
noté 4 - 1 vote