in ,

Mais concrètement, pourquoi y a-t-il tant de marsupiaux en Australie ?

Crédits : Pixabay

L’Australie, c’est la terre des marsupiaux. Il y a les kangourous oui, probablement deux fois plus nombreux que les Australiens, mais aussi les koalas et wombats à fourrure, ou encore les wallabies. Mais alors, comment se fait-il que ces mammifères soient aussi nombreux sur cette partie du continent ?

Il serait tentant de penser que les premiers marsupiaux, séparés des mammifères placentaires il a environ 125 millions d’années, sont nés sur ce territoire. Or, ce n’est pas le cas. Selon Robin Beck, professeur de biologie à l’Université de Salford au Royaume-Uni, les marsupiaux existaient depuis au moins 70 millions d’années avant de se rendre dans l’actuelle Australie. « Les Marsupiaux ne sont absolument pas originaires d’Australie, dit-il. Ce sont des immigrants ». Ils sont venus d’ailleurs donc. Mais d’où, exactement ?

De l’Amérique du Nord vers le Sud

Il s’avère que les plus anciens marsupiaux connus viennent d’Amérique du Nord, où ils ont évolué pendant la période du Crétacé. Ce n’était pas exactement l’Amérique du Nord, à l’époque. Imaginez plutôt le super-continent Laurasia, séparé du reste de la Pangée durant le Mésozoïque. On dénombrait durant cette période une vingtaine d’espèces de marsupiaux. On ignore pourquoi, mais pour une raison quelconque, à peu près au moment de l’extinction des dinosaures non aviaires il y a environ 66 millions d’années, les marsupiaux ont commencé à migrer vers l’Amérique du Sud. Premier voyage.

Il y a 66 millions d’années, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud étaient des amies plus proches qu’aujourd’hui. Une fois sur place, les marsupiaux ont prospéré, se diversifiant pendant quelques millions d’années. Certains étaient herbivores, d’autres carnivores. Certains étaient petits, d’autres gigantesques. L’un d’entre eux arborait même une dent de sabre. « Ce qu’il s’est passé en Amérique du Sud, c’est qu’ils ont évolué pour combler les types de niches qui, dans les continents du nord, étaient certainement occupées par des mammifères placentaires », explique le chercheur.

L’Antarctique, puis l’Australie

Cette folie évolutive a duré environ 10 millions d’années. Puis les marsupiaux ont entamé un second grand voyage, pour des raisons environnementales, probablement. À l’époque, l’Amérique du Sud et l’Australie étaient encore connectées à l’Antarctique, autrefois tempérée. Les ancêtres des marsupiaux seraient ainsi descendus d’Amérique du Sud et auraient traversé l’Antarctique pour finalement se retrouver en Australie. Les plus anciens fossiles de marsupiaux d’Australie se trouvent près de la ville de Murgon dans le Queensland. Ils sont datés à environ 55 millions d’années. Mais la plupart des anciens fossiles retrouvés sont datés à environ 25 millions d’années.

« C’est à ce moment-là que les marsupiaux se sont diversifiés en Australie, poursuit le chercheur. À cette époque nous voyons des koalas, des ascendants de wombats. En gros, tous les grands groupes de marsupiaux australiens étaient présents sur le continent il y a 25 millions d’années ».

koalas
Il y aurait entre 2 000 et 8 000 koalas vivant dans les forêts australiennes. Crédits : Pixabay

Mieux “armés” que les autres mammifères

Reste à savoir pourquoi ils ont autant prospéré. Une hypothèse avait au départ suggéré qu’il n’y avait pas de mammifères placentaires dans la région pour entrer en compétition avec eux. Mais l’idée fut rejetée par la découverte, à Tingamarra, d’une dent fossile appartenant à l’un de ces animaux. « Cela indique que les mammifères placentaires étaient déjà sur le continent il y a 55 millions d’années », confirme le chercheur.

Une seconde hypothèse – plus probable – stipule que les marsupiaux étaient mieux armés pour survivre aux périodes difficiles. On rappelle en effet que, contrairement aux mammifères placentaires tels que les humains, les marsupiaux donnent naissance à des petits encore sous-développés qui continuent à grandir dans la poche de leur mère. Si c’était nécessaire pour survivre, les mères marsupiales pouvaient alors se débarrasser de leurs bébés encore en développement, tandis que les mammifères devaient systématiquement attendre la fin de la gestation.

Source

Articles liés :

La capitale australienne subit une véritable invasion de kangourous

En Australie, l’animal le plus mortel pour l’Homme n’est pas celui que vous croyez

20 000 ans après, des restes d’un repas de viande de kangourou retrouvés en Australie

Mais concrètement, pourquoi y a-t-il tant de marsupiaux en Australie ?
noté 3.7 - 3 vote[s]