in ,

L’intelligence artificielle au pouvoir ? Un européen sur 4 se dit favorable !

Crédits : iStock

Une enquête menée dans les huit principaux pays européens a permis de conclure qu’en moyenne, un quart de la population de ces pays serait d’accord pour placer une intelligence artificielle au pouvoir. Y aurait-il réellement des avantages à laisser une machine gouverner ?

Une intelligence artificielle au pouvoir ?

Dans un communiqué publié par l’Université IE de Madrid (Espagne), une conférence était annoncée pour le 19 mars 2019. Dès le lendemain, le quotidien britannique Metro UK relatait cet événement ayant apporté la conclusion suivante : en moyenne 25 % des citoyens des principaux pays européens seraient prêts à laisser des algorithmes gouverner. Ce taux de personnes favorables à une IA dirigeante monte à environ 30 % dans des pays tels que l’Allemagne, l’Italie, l’Irlande et le Royaume-Uni, et grimpe même à 43 % aux Pays-Bas !

Concernant les Français, le résultat est inférieur à 25 %. En revanche, notre pays est actuellement confronté à une crise certaine. En effet, voici maintenant près d’une vingtaine de semaines consécutives que le mouvement des Gilets jaunes sort dans la rue. Par ailleurs, le dernier sondage BVA est sans équivoque : 70 % des Français ont une mauvaise opinion du Président de la République Emmanuel Macron. En tout cas, la question posée aux 25 000 participants européens du sondage est si énorme que les résultats font évidemment réfléchir à la santé de nos démocraties.

Le Parlement européen à Strasbourg
Crédits : Wikipedia

Des risques et des avantages

En considérant sérieusement la question d’une IA à la tête des démocraties, force est de constater qu’il y aurait des avantages et des inconvénients. Il est par exemple facile d’imaginer qu’une intelligence artificielle puisse se baser sur des données concernant les régimes politiques ayant exercé leur pouvoir durant des siècles. Ainsi, l’IA pourrait faire de meilleurs choix politiques pour le bien des peuples et de la planète, éventuellement sans belligérance, tromperie, corruption et autres conflits d’intérêts.

Par contre, les risques ne sont pas à écarter. En effet, l’IA est connue pour son pragmatisme. Alors que se passerait-il dans le cas où celle-ci décidait qu’afin d’assurer la pérennité de la Nation, sa population devrait être réduite ? Il ne s’agit là que d’un exemple, mais les interrogations sont bien réelles en ce qui concerne la notion de scénario catastrophe. De plus, aucune technologie actuelle ne permettrait la mise au point une IA capable de gouverner un État de manière autonome. Une telle perspective relève donc totalement de la spéculation.

Quand bien même, considérons l’apparition d’une éventuelle IA capable et dévouée au bien du peuple et de la planète. Cette dernière pourrait avoir envie de prendre la question du réchauffement climatique par le bon bout. Il se pourrait alors que les difficultés soient trop importantes, car il est question de la nécessité de mutations profondes de la société par le biais de multiples actions draconiennes !

Source

Articles liés :

Des chercheurs tentent de mettre au point une IA qui vous connaîtrait de manière intime !

L’intelligence artificielle de Google a créé sa propre IA et celle-ci surpasse celle de l’Homme

La guerre du futur : robots soldats et terrorisme technologique

L’intelligence artificielle au pouvoir ? Un européen sur 4 se dit favorable !
noté 5 - 1 vote[s]