in

Les humains peuvent également percevoir le champ magnétique terrestre !

Crédits : NASA Jet Propulsion Laboratory

Si nous savions déjà que beaucoup d’animaux étaient capables de ressentir le champ magnétique terrestre, une récente étude a apporté la première preuve que les humains le peuvent également. Notre cerveau détecterait effectivement le champ magnétique terrestre, et ce de manière inconsciente.

Un sixième sens

À l’école, nous apprenons assez tôt que l’être humain est doté de cinq sens : la vue, l’ouïe, le goût, le toucher ainsi que l’odorat. Et si percevoir le champ magnétique terrestre était notre sixième sens ? Les chercheurs de l’Institut de technologie Caltech (États-Unis) disent en avoir apporté la preuve dans leur étude parue sur la plateforme eNeuro le 18 mars 2019.

Dans un article de The Conversation, les scientifiques expliquent pourquoi les expériences antérieures se sont révélées être un échec. Ces derniers mentionnent des études reposant essentiellement sur des « décisions comportementales des participants » et que si l’Homme possède bien un sens magnétique, ce dernier « serait très faible ou profondément subconscient ».

Le champ magnétique terrestre est pourtant perçu par de nombreux animaux, qu’il s’agisse de vertébrés (poissons, oiseaux, reptiles, etc.) ou de bactéries, principalement celles contenant des cristaux de magnétite faisant office de boussole. Afin de vérifier ce qu’il en est au niveau des humains, les chercheurs américains ont conçu une cage de Faraday dans laquelle un champ magnétique – d’une intensité de 35 microTesla (µT) – pouvant être dirigé dans différentes directions a été généré grâce à de grandes bobines. Ce champ magnétique était par ailleurs inférieur de 10 µT par rapport à celui de la Terre.

Crédits : Caltech technology institute

L’humain est doté d’un sens géomagnétique

Pas moins de 34 volontaires ont alors été soumis à des électroencéphalogrammes. Durant 7 minutes, chaque participant devait rester assis sur une chaise les yeux fermés, isolé des radiofréquences extérieures. Pendant ce laps de temps, les scientifiques avaient modifié le sens du champ magnétique – sens horaire ou anti-horaire – tandis que celui-ci était incliné à 60°.

Le fait est que les volontaires ne ressentaient rien durant les variations de sens du champ. En revanche, leur cerveau semblait réagir. Les chercheurs disent avoir observé chez certains volontaires une baisse de l’amplitude des ondes alpha. Ceci se produisait lorsque le champ magnétique était dirigé vers le bas et tournait dans le sens anti-horaire. Selon les meneurs de l’étude, il s’agit d’une désynchronisation liée à un événement alpha (alpha-ERD), un phénomène qui se produit par exemple lorsque le cerveau détecte un flash lumineux. Autrement dit, le stimulus généré par le champ magnétique a été perçu par le cerveau, et ce dernier semble avoir traité l’information.

Un sensibilité géomagnétique variable

S’il ne fait désormais aucun doute que l’humain est capable de détecter le champ magnétique terrestre, une question demeure : à quoi peut bien servir cette fonction ? Peut-être que dans des temps anciens, celle-ci permettait de s’orienter de manière efficace, et donc de survivre.

Enfin, si les scientifiques indiquent que nous sommes dotés d’un « système sensoriel qui traite le champ géomagnétique tout autour de nous », tout le monde ne semble pas logé à la même enseigne. En effet durant l’expérience, certains volontaires réagissaient et d’autres non. Ainsi, cette sensibilité géomagnétique serait variable suivant les individus !

Source

Articles liés :

Pourquoi contrairement à la Terre, Vénus n’a-t-elle pas de champ magnétique ?

Comment le phoque s’oriente-t-il sous la glace ? L’hypothèse du champ magnétique

Les champs magnétiques impactent les cellules de notre corps !

Les humains peuvent également percevoir le champ magnétique terrestre !
noté 3.7 - 3 votes