in

États-Unis : un système de “reconnaissance de la démarche” dans les smartphones !

Crédits : PxHere

Le Pentagone a indiqué être en train de développer une technologie permettant aux smartphones de reconnaître leurs propriétaires à leur façon de marcher. Il s’agirait d’une innovation destinée à renforcer la sécurité de l’appareil.

Vers davantage de sécurité

Comme d’autres appareils, les smartphones peuvent contenir des données sensibles et posent donc naturellement des questions liées à la sécurité. Or les dispositifs sont variés : reconnaissance d’empreintes digitales, reconnaissance faciale ou de l’iris. En revanche, que penser de leur fiabilité ? Il semble qu’aucun système ne soit infaillible à 100 %. En 2017, une société a affirmé pouvoir tromper la reconnaissance faciale de l’iPhone X avec des masques 3D, et des chercheurs ont réussi la prouesse de prendre le contrôle de l’accéléromètre de smartphones par le biais d’ondes sonores !

Selon un article publié par le Washington Post ce 26 février 2019, le département de la Défense des États-Unis (Pentagone) développerait un nouveau type de reconnaissance basée sur la démarche des individus. Or, cette technologie exploiterait les capteurs du smartphone, ce qui suggère déjà une absence d’ajout de matériel.

Crédits : Pexels

Devrait-on se poser des questions ?

Le Washington Post explique que la technologie ne s’arrêtera pas à la reconnaissance de la démarche, mais prendra en compte d’autres éléments tels que les habitudes de frappe ou encore la tenue en main de l’appareil. En considérant ces données, le smartphone pourra décréter si l’individu est bien son propriétaire. Le cas échéant, le mobile se verrouillera automatiquement. Dans quelques mois, la phase de test sera terminée et en cas de validation, ce genre de dispositif pourrait bien équiper la plupart des mobiles vendus aux États-Unis d’ici 2021.

En somme, le Pentagone désire relever des données biométriques – et relatives au comportement de l’utilisateur – pour renforcer la sécurité des smartphones. Mais est-ce réellement le genre de priorité que devrait avoir la défense d’un État ? Selon Steven Wallace, responsable du projet interrogé par le quotidien américain, la réponse est oui. Pour appuyer son propos, l’intéressé a cité le GPS et Internet, qui étaient à l’origine des projets militaires. Ce dernier a également indiqué que depuis le début, l’équipe développant ce système de reconnaissance de la démarche avait pris une direction à but commercial, et ne désirait pas se focaliser sur un dispositif centré sur le Pentagone. Évidemment, chacun se fera sa propre opinion sur la question, avant que l’avenir nous en dise davantage.

Source

Articles liés :

Chine : « l’iPhone, une menace pour la sécurité nationale »

Et s’il était possible de conduire une automobile à l’aide d’un smartphone ?

Qu’est-ce que la nomophobie, cette peur obsessionnelle d’être séparé de son mobile

Notez cet article