in

Voie lactée vs. Andromède : la collision retardée

Dans environ 4,5 milliards d'années, la Voie lactée rencontrera Andromède. Voici à quoi pourrait ressembler ce spectacle depuis la Terre. Crédits : NASA / ESA / Z LEVAY / R VAN DER MAREL / STSCI / T HALLAS / A MELLINGER

Le satellite Gaia, de l’ESA, a récemment analysé les mouvements d’étoiles évoluant dans deux galaxies proches. Les chercheurs ont ainsi pu estimer les trajectoires de ces galaxies, dont celle empruntée par Andromède, retardant finalement sa collision avec la Voie lactée.

Notre Galaxie – la Voie lactée – se place dans un ensemble de galaxies connu sous le nom de Groupe local. Elle constitue, avec Andromède et le Triangle, l’un des trois principaux objets de cette grappe. Nous savons depuis longtemps qu’Andromède et la Voie lactée finiront par entrer en collision pour fusionner. Mais fixer une date précise pour cette rencontre galactique n’est pas une mince affaire. L’analyse récente des mouvements tridimensionnels de ces galaxies peut néanmoins nous permettre de brosser un tableau un peu plus clair de l’avenir de la Voie lactée.

«Nous devions explorer les mouvements des galaxies en 3D pour découvrir leur croissance et leur évolution, ainsi que les causes de leurs caractéristiques et de leur comportement, explique Roeland van der Marel, du Space Telescope Science Institute de Baltimore, aux États-Unis, et principal auteur de l’étude. Nous avons pu le faire en utilisant le deuxième ensemble de données de haute qualité publiées par Gaia».

Les mouvements d’Andromède et du Triangle

Le satellite Gaia, de l’ESA, est actuellement en orbite autour de la Terre pour cartographier notre Galaxie en 3D. Pour ce faire, les instruments à bord analysent les mouvements de chaque étoile de la Voie lactée, mais ils restent suffisamment puissants pour mesurer les mouvements de grandes étoiles situées dans les galaxies voisines. En l’occurrence ici, Andromède et la galaxie du Triangle, situées respectivement à 2,5 et 3 millions d’années-lumière de la Terre.

«Nous avons analysé les données Gaia pour identifier des milliers d’étoiles individuelles dans les deux galaxies et avons étudié le mouvement de ces étoiles dans leurs foyers galactiques», note en effet Mark Fardal, co-auteur de l’étude. Grâce à ces données, les astronomes ont ainsi pu déterminer la manière dont se déplacent nos deux galaxies voisines, permettant ainsi d’anticiper leurs trajectoires futures, sur plusieurs milliards d’années.

La galaxie Andromède / Crédits : Istock

Collision retardée

Les résultats de cette enquête montrent alors deux choses : d’une part que le Triangle commence à peine à se rapprocher d’Andromède. D’autre part, la rencontre entre notre Galaxie et Andromède se fera non pas dans 3,9 milliards d’années comme on le supposait, mais 600 millions d’années plus tard, dans 4,5 milliards d’années. Quant à savoir si la Voie lactée sera complètement absorbée, c’est une autre histoire.

Une nouvelle technique de mesure de la masse des galaxies appliquée à notre voisine galactique l’année dernière avait en effet révélé que nous pourrions avoir eu tort sur la taille d’Andromède. Notre voisine, autrefois jugée au moins trois fois plus massive que notre Galaxie, serait finalement de la même taille. Si tel est effectivement le cas, il est alors possible que la Voie lactée puisse ressortir “vivante” de cette collision.

Source

Articles liés :

Où est donc passée la sœur perdue de notre Galaxie ?

Quelle est la masse précise de notre Galaxie ?

Notre Galaxie est-elle en train de grandir ?

Voie lactée vs. Andromède : la collision retardée
noté 5 - 1 vote