in

Voici Io, le “satellite volcan” de Jupiter !

Crédits : JPL / NASA

Découverte il y a environ cinq siècles, Io est – parmi les quatre lunes de Jupiter – la plus proche de cette planète. Avec plusieurs centaines de volcans en activité, Io est tout simplement l’objet le plus actif du Système solaire !

Caractéristiques de Io

En 1610, Galilée découvre Io via une lunette astronomique issue de l’amélioration de la longue-vue de l’opticien hollandais Hans Lippershey. Io est une des quatre lunes galiléennes avec Europe, Ganymède et Callisto, dont la découverte rapprochera d’autant plus le savant de la théorie de Copernic plaçant le Soleil – plutôt que la Terre – au centre de l’Univers.

Avec un rayon moyen de 1 821,3 km et une masse de 8 931 × 10²² kg, Io est plus grande et plus massive que notre Lune. Il faut savoir que Io gravite autour de Jupiter à une distance de 350 000 km en 42,5 heures. Celle-ci se trouve également en résonance orbitale avec Europe et Ganymède et est comme ces dernières en rotation synchrone, c’est-à-dire pointant constamment la même face vers Jupiter. Io est principalement faite de silicates et de fer, si bien que cette dernière est plus proche – dans sa composition – des planètes telluriques.

Découvertes du volcanisme de Io

Rappelons que Io est – en l’état des connaissances actuelles – le seul autre astre du Système solaire où l’on trouve un volcanisme actif ressemblant à celui de la Terre. Cela serait dû à sa proximité avec Jupiter causant des effets de marée très importants, à la source d’une production de chaleur intense dans son intérieur. Io est considérée comme étant l’objet le plus actif du Système solaire en termes de volcanisme.

Cette découverte a été faite par l’ingénieure de navigation Linda Morabito, faisant partie de l’équipe de la mission Voyager 1 en 1979. La scientifique était chargée d’étudier les images obtenues par la sonde et avait remarqué un panache volcanique de 300 km de hauteur !

Entre 1995 et 2003, la mission Galileo fournira d’autres preuves de l’activité volcanique de Io, dont une éruption fissurale de 25 km de long ayant généré des fontaines de laves s’élevant à plusieurs kilomètres de hauteur ! La sonde Juno de la NASA – lancée en 2011 et en orbite depuis 2016 – a pour mission d’étudier Jupiter. Il y a quelques semaines, celle-ci a livré les impressionnants clichés d’un panache volcanique.

Io (à gauche), une des quatre lunes galiléennes
Crédits : Pixabay

Un film de science-fiction

Le 18 janvier 2019, Netflix diffuse le film Io. Il s’agit d’une production de science-fiction mettant en scène une Terre devenue toxique – et donc invivable – que les derniers humains ont quittée pour se réfugier sur Io. L’histoire se concentre sur une jeune scientifique restée sur Terre pour tenter de trouver un moyen de permettre aux hommes de s’adapter à ce nouvel environnement hostile. Cette chercheuse lance régulièrement des messages radio évoquant ses recherches, et l’un d’entre eux va être entendu par un homme. Celui-ci va venir à sa rencontre pour tenter de la persuader de quitter la Terre via la dernière navette prévue pour Io.

Évidemment, il s’agit ici de pure science-fiction dans la mesure où Io contient pas moins de 400 volcans en activité ! Par ailleurs, la température sur Io est soumise à une amplitude thermique incroyable : de -193,15 °C minimum à 1726,85 °C maximum. Évoquons également l’absence d’eau et une atmosphère invivable composée de dioxyde de soufre, et peut-être de quelques autres gaz dont l’intégralité est issue du volcanisme.

Sources : IMCCEFutura Sciences

Articles liés :

Vidéo : les lunes de Jupiter face à la plus grande tempête du système solaire

Un nouveau volcan découvert sur un des satellites de Jupiter ?

Les clichés exceptionnels de la sonde Juno autour de Jupiter

Voici Io, le “satellite volcan” de Jupiter !
noté 2 - 1 vote