in

Une nouvelle espèce de dinosaure “à épines” découverte en Patagonie

Illustration d'artiste de Bajadasaurus pronuspinax, une nouvelle espèce de sauropode à épines découverte en Patagonie. Crédits : Jorge A. González

Des paléontologues annoncent la découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure évoluant sur Terre il y a 140 millions d’années. L’animal, retrouvé en Argentine, arborait d’impressionnantes épines dorsales. Les détails de l’étude sont publiés dans Scientific Reports.

Une réplique de cette nouvelle espèce de dinosaure, fraîchement baptisée Bajadasaurus pronuspinax, est actuellement exposée au Centre des sciences culturelles à Buenos Aires, en Argentine. On y découvre alors un petit crâne, précédé de longues épines dorsales – probablement composées de kératine – qui devaient avoir pour principal but de dissuader d’éventuels prédateurs. Ces structures auraient également pu permettre de réguler la température du dinosaure, ou encore de le rendre plus attrayant sexuellement dans le but de se reproduire.

Quasiment 10 mètres de long

L’animal faisait partie de la grande famille des Sauropodes, ces grands dinosaures au long cou et aux longues queues herbivores, qui pouvaient atteindre pour certains près de 40 mètres de long. Il s’agit en revanche ici d’une plus petite espèce – mais non moins attrayante.

« Ces animaux devaient avoir une longueur d’environ 9 ou 10 mètres, tout au plus, explique Pablo Gallina, l’un des paléontologues à l’origine de la découverte (leur cou devait mesurer environ 2,5 mètres de long). Cette espèce n’était pas remarquable par sa taille, concède le chercheur. En revanche, il avait d’autres caractéristiques anatomiques particulières : des épines inclinées vers l’avant qui couraient dans le cou et le dos en prolongement de leurs vertèbres, qui avaient probablement une fonction défensive ».

dinosaures
Ce spécimen de Bajadasaurus pronuspinax évoluait 5 millions d’années après l’extinction du célèbre diplodocus. Il précède également le célèbre T-rex d’environ 70 millions d’années. Crédits : Scientific Reports.

Une région bien différente

Bajadasaurus, un herbivore à quatre pattes, vivait il y a 140 millions d’années dans l’actuelle Argentine. Ses restes ont été retrouvés dans la province de Neuquen, environ 1 800 km au sud de Buenos Aires, dans la même zone où furent découverts il y a plus de 20 ans les restes de Giganotosaurus Carolinii, considéré comme le plus gros carnivore de tous les temps. En revanche, on ne sait pas à l’heure actuelle si les deux espèces auraient pu se fréquenter (le carnivore évoluait dans la région il y a environ 100 millions d’années).

On notera par ailleurs qu’à cette époque, la Patagonie était bien différente de ce qu’elle est aujourd’hui. Les Andes ne s’étaient pas encore formées. La région de Bajada Colorada semblait dominée par des prairies peu humides, où se mêlaient fougères et petits conifères. Il y avait en revanche des rivières, et il faisait probablement assez chaud. Peut-être autant que dans les savanes africaines actuelles.

Source

Articles liés :

Quel était le plus grand des dinosaures ?

85 empreintes de dinosaures découvertes en Angleterre

Si les œufs des oiseaux sont colorés, c’est à cause des dinosaures

Une nouvelle espèce de dinosaure “à épines” découverte en Patagonie
Notez cette actu