in

Ultima Thule : “nous n’avons jamais rien vu de pareil en orbite autour du Soleil”

Ultima thule. Crédits : NASA / JHUAPL / SwRI.

Ultima Thule – l’astéroïde le plus lointain jamais exploré par l’humanité – semble plus étrange que jamais. De nouvelles données renvoyées par la sonde New Horizons nous dévoilent deux lobes non pas sphériques, mais relativement plats. 

Le 1er janvier dernier, la sonde New Horizons survolait Ultima Thule, à plus de 4 milliards de kilomètres de la Terre. Les premières analyses de la sonde suggéraient alors que l’objet de 33 km de diamètre se composait de deux petits astéroïdes fusionnés il y a plusieurs milliards d’années. Les premières photos nous avaient alors permis de distinguer un objet en forme de bonhomme de neige. Mais plus les données nous parviennent, plus étrange semble l’objet. Les deux sphères d’Ultima Thule (appelée lobes) seraient finalement relativement plates. C’est sans précédent dans le système solaire.

Un astéroïde en forme de crêpe

« Nous n’avons jamais rien vu de pareil en orbite autour du Soleil », a déclaré Alan Stern, chercheur principal de la mission New Horizons, dans un communiqué de presse. Plus précisément, et d’après les nouvelles images, le plus grand lobe semble ressembler davantage à une crêpe épaisse. Le lobe plus petit, lui, ressemblerait à une espèce de galet de plage un peu cabossé (voir ci-dessous) :

ultima thule
Les nouvelles formes dévoilées de l’astéroïde Ultima Thule. Ces images ont été prises alors que la sonde New Horizons se trouvait à 8 492 kilomètres d’Ultima Thule et à 6,6 milliards de kilomètres de la Terre. Crédits : NASA/Laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins/SwRI

Le mystère Ultima Thule

« Nous avions une impression d’Ultima Thule basée sur le nombre limité d’images retournées dans les jours qui ont suivi la mise en orbite, mais le fait de disposer de plus de données a considérablement changé notre vision, poursuit le chercheur. Il serait plus proche de la réalité de dire que la forme d’Ultima Thule est plus plate, comme une crêpe. Mais plus important encore, les nouvelles images créent des énigmes scientifiques sur la façon dont un tel objet pourrait même être formé ».

Car c’est bien là le mystère à résoudre. Pour tenter de le comprendre, les responsables de la mission continuent d’éplucher les données renvoyées par la sonde. Munis de ces informations, ils sont en mesure de faire des simulations informatiques, qui pourraient alors nous révéler la véritable histoire de l’astéroïde. Il va néanmoins falloir être patient. En effet, un peu plus de 4 milliards de kilomètres nous séparent de l’objet. Compte tenu de cette distance, il faudra patienter au moins deux ans avant de pouvoir analyser l’ensemble des données enregistrées par la sonde.

Source

Articles liés :

Découverte d’un « chaînon manquant » dans l’évolution des planètes

L’astéroïde Bennu comme vous ne l’avez encore jamais vu

Il y a 3 700 ans se déroulait une explosion d’astéroïde aux proportions bibliques

Ultima Thule : “nous n’avons jamais rien vu de pareil en orbite autour du Soleil”
noté 4 - 6 votes