in ,

Pourquoi le Nouvel an chinois n’est-il pas toujours à la même date ?

Crédits : Pixabay

Si dans le monde occidental, le Nouvel An se fête constamment au 1er janvier, cela est bien différent en Chine. En effet, le Nouvel An chinois se fête parfois en janvier, parfois en février. Pourquoi cette date change-t-elle chaque année ?

Le Nouvel An chinois

En 2017, nous évoquions le Nouvel An chinois comme étant la plus grande migration humaine du monde. En effet, alors que le Nouvel An chinois se produit toujours entre le 21 janvier et le 20 février, une période de forte migration plus étendue débute deux semaines avant les festivités : le Chunyun.

En 2006, le Chunyun a décroché le record de la plus grande migration humaine du monde, puisqu’il y avait en effet eu plus de 2 milliards de voyageurs, soit davantage que la population chinoise elle-même. Durant cette période, il est déconseillé aux touristes étrangers de voyager en Chine – mais aussi à Taïwan ou encore au Vietnam – car tous les réseaux sont bondés, les billets d’avion souvent introuvables ou très onéreux, alors que de nombreux commerces voient leurs portes se fermer.

Outre l’affluence des personnes, le Nouvel An chinois peut interroger : pourquoi cet événement ne se produit-il pas toujours à la même date ? Cela est évidemment très différent de ce que l’on vit en occident avec notre indéboulonnable 1er janvier.

Le calendrier traditionnel chinois

Comme dit plus haut, le Nouvel An chinois se produit toujours entre le 21 janvier et le 20 février. En l’an 2000, c’était le 5 février, comme en 2019. En revanche, en 2004 ce fut le 22 janvier et en 2010, le 14 février par exemple. Cette capacité à varier d’une année à l’autre trouve son origine dans le calendrier traditionnel chinois lui-même. Celui-ci est basé sur le cycle annuel du Soleil ainsi que les phases de la Lune.

Il faut savoir que le calendrier traditionnel chinois n’observe pas les mêmes mois que notre calendrier. En effet, il est question de mois lunaires, c’est-à-dire débutant à chaque nouvelle lune (tous les 29 ou 30 jours). Ainsi, lorsque l’on considère les 12 mois lunaires, le total des jours atteint 354 jours environ, à savoir trop peu par rapport au mouvement de la Terre autour du Soleil (365 jours).

Tous les trois ans, une année à 13 mois

Le but est de ne pas s’exposer à un décalage trop important au niveau du cycle des saisons, en tentant de maintenir le lien entre les phases de la Lune et le cycle annuel du Soleil. Ainsi, tous les trois ans, l’année lunaire comporte un 13e mois (année embolismique). Par conséquent, le Nouvel An chinois correspond à la première nouvelle lune définie par notre calendrier, ou à la deuxième nouvelle lune après le solstice d’hiver.

Bonne année du cochon à tous !

Sources : France BleuFutura Sciences

Articles liés :

Chine : naissance de cinq clones issus d’un macaque génétiquement modifié !

Chine : découverte d’un thé dépourvu de théine !

Une véritable révolution des toilettes est en cours en Chine !

Notez cet article