in

Mars : le rover Opportunity ne se réveillera plus

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Selon une déclaration de la NASA ce mercredi, la mission Opportunity a finalement pris fin après quinze années passées sur Mars. Le rover avait été pris dans une tempête globale au mois de juin. Fatigué, il n’a jamais pu s’en remettre.

Clap de fin pour Opportunity

La tempête était trop grosse, l’une des plus féroces jamais enregistrées sur Mars. Ce genre d’événement, Opportunity en avait déjà essuyé, mais le robot faisait des “heures supplémentaires” depuis quelques années déjà. Il s’est endormi cet été pour laisser passer l’orage, mais la NASA espérait qu’il resterait encore un peu de jus pour le réveiller cet hiver. Malheureusement, les efforts pour entrer en contact avec le vaisseau spatial sont restés vains. Près de mille signaux ont été envoyés pour tenter de le réanimer. Le dernier signal, mardi soir, est lui aussi resté sans réponse, scellant le destin du rover.

Nous avons atteint la fin de la route“, a déclaré Thomas Zurbuchen, administrateur adjoint de la NASA. “Nous avons épuisé toutes les bonnes idées [pour réveiller le rover]… et maintenant nous déclarons que la mission est terminée“. Mais les chercheurs préfèrent boire le verre à moitié plein ! “C’est très triste de dire au revoir”, poursuit en effet John Callas, l’un des responsables de la mission. “Mais en même temps, nous devons nous rappeler que nous avons vécu quinze ans d’une incroyable aventure“.

Et quelle aventure ! La mission d’Opportunity ne devait durer que 90 jours à la base. Le rover aura finalement tenu 5 000 “sols” martiens (environ 39 minutes de plus qu’un jour terrestre), soit une quinzaine d’années. Il aura également parcouru plus de 45 km, un record. “Ce sera très long avant que toute autre mission dépasse cette durée ou cette distance à la surface d’un autre monde“, poursuit John Callas.

Opportunity
Le parcours d’Opportunity au cours de ces quinze dernières années. Crédits : NASA

De l’eau coulait autrefois sur Mars

Opportunity avait été lancé dans l’espace le 7 juillet 2003, avant d’atterrir sept mois plus tard, le 25 janvier 2004, sur la planète rouge. Les responsables de la mission avaient jeté leur dévolu sur Meridiani Planum, une étendue de cratères de basse altitude située dans l’hémisphère sud. L’objectif était de relever des indices permettant de reconstruire l’histoire géologique de Mars. Et le rover n’a pas mis très longtemps avant de nous dévoiler sa première découverte importante.

Deux mois après son arrivée, Opportunity découvrit en effet que l’affleurement stratifié sur lequel il avait atterri était autrefois serpenté par des courants d’eau riche en minéraux se déplaçant à travers la roche. “C’est un monde froid et désolé aujourd’hui, mais dans un passé lointain, c’était un monde très différent. C’était un monde qui ressemblait davantage à la Terre“, note le chercheur.

Opportunity n’a pas découvert de preuves de vie passée sur Mars (ça se saurait), mais il aura permis l’arrivée de Curiosity. Débarqué 2012, le rover est toujours opérationnel. Deux autres autres missions se préparent également : l’une de la NASA (Mars 2020), l’autre de l’ESA (Rosalind Franklin). Elles visent cette fois à découvrir si la vie a pu se développer sur Mars dans un passé lointain ou pas. Départ en 2020 pour un atterrissage prévu en 2021.

Source

Articles liés :

Projet Mars One : la société a fait faillite

Une fois sur Mars, comment faire pour revenir sur Terre ?

À quelle quantité de rayonnement vont s’exposer les premiers explorateurs de Mars ?

Mars : le rover Opportunity ne se réveillera plus
noté 5 - 2 votes