in

Les taux de cancer liés à l’obésité augmentent chez les plus jeunes

Crédits : Pixabay

Aux États-Unis, les taux de certains cancers liés à l’obésité auraient augmenté chez les adultes âgés de 25 à 49 ans entre 1995 et 2014, révèle une étude. Plus la tranche d’âge est jeune, et plus ces cancers gagnent du terrain.

Une étude publiée en mai dernier avait relié l’obésité à une douzaine de cancers différents. Parmi eux, vous retrouverez celui du foie, du côlon, de la prostate, de l’estomac, de la thyroïde, de la vésicule biliaire ou encore du pancréas et de l’utérus. Ce rapport, signé du Fonds mondial de recherche contre le cancer (WCRF), avait noté que la promotion de la malbouffe et de la boisson était principalement à l’origine de cette épidémie. Une nouvelle étude, publiée dans The Lancet Public Health, enfonce aujourd’hui un peu plus le clou, et pointe du doigt les jeunes générations.

Les 25 – 49 ans concernés

Dans le cadre de cette recherche, une équipe de l’American Cancer Society a récemment analysé les informations disponibles sur les cancers déclarés aux États-Unis entre 1995 et 2014. Ils ont passé au crible une trentaine de cancers différents, dont les 12 liés aux problèmes d’obésité. Il en ressort alors que les taux de six de ces 12 cancers – côlon, utérus, vésicule biliaire, reins, pancréas et thyroïde – sont en constante augmentation chez les adultes âgés de 25 à 49 ans depuis une vingtaine d’années. Des augmentations du taux de ces cancers ont également été enregistrées chez les générations plus anciennes, mais elles restent beaucoup moins marquées.

On note par ailleurs que parmi les jeunes générations ici concernées, les femmes semblent présenter environ deux fois plus de risques de développer certains cancers liés à l’obésité que les femmes du même âge il y a 70 ans. Autre point important : les taux des 18 autres cancers non liés à l’obésité n’ont pas augmenté chez les jeunes adultes au cours de la même période (1995 et 2014). Il y a donc bien un réel problème de cancers liés à l’obésité chez les plus jeunes aux États-Unis.

obésité cancer
Les taux de cancers liés à l’obésité augmentent chez les jeunes générations aux États-Unis. Crédits : Pixabay

Freiner les progrès réalisés

« Les jeunes générations subissent une exposition précoce et durable à l’excès de graisse et à des problèmes de santé liés à l’obésité qui peuvent augmenter le risque de cancer », a déclaré Ahmedin Jemal, de l’American Cancer Society et principal auteur de l’étude. Et la tendance est alarmante, au point de pouvoir « potentiellement stopper, voire même inverser les progrès réalisés dans la réduction de la mortalité par cancer au cours des dernières décennies, a-t-il ajouté. Les tendances du cancer chez les jeunes adultes servent souvent de sentinelle pour le fardeau futur de la maladie chez les adultes plus âgés, parmi lesquels le cancer survient le plus souvent ».

Il ne s’agit ici que d’une observation – une association entre l’obésité et le cancer. Rien ne prouve, du moins au regard de cette étude, que c’est bien l’obésité qui est à l’origine de tous ces cancers. La tendance reste quand même bien marquée, et pourrait à l’avenir entraîner de sérieux problèmes sanitaires. Si le taux de mortalité par cancer aux États-Unis vient d’atteindre son plus bas niveau en 25 ans, pas sûr que le constat puisse être le même dans les 15 ou 20 prochaines années.

Source

Articles liés :

Une greffe de selles pourrait-elle permettre de guérir le cancer du côlon ?

Ils ont transformé des cellules cancéreuses en graisse inoffensive

Des chercheurs identifient un type de cellule qui « endort » le cancer

Les taux de cancer liés à l’obésité augmentent chez les plus jeunes
Notez cette actu