in

Les principales découvertes du rover Opportunity sur Mars

Ces pierres se sont formées en présence d'eau. Crédits : NASA / JPL-Caltech / Cornell / USGS

La NASA vient de l’annoncer : clap de fin pour la mission Opportunity après quinze années passées sur Mars. Le rover avait été pris dans une tempête globale au mois de juin et n’a jamais pu s’en remettre. Retour sur ses principales découvertes qui ont totalement chamboulé notre regard sur la planète rouge.

Première météorite

C’est en effet Opportunity qui tomba sur la première météorite martienne (nommée Meridiani Planum) retrouvée le 6 janvier 2005 et posée non loin de son bouclier thermique. Si des météorites avaient été ramassées sur la Lune, c’était en revanche une première sur une autre planète. Les analyses ont révélé que cette pierre était principalement composée de nickel et de fer.

météorite Opportunity
Crédits : NASA / JPL / Cornell)

De l’eau en abondance

Au cours de ses premiers mois passés sur la plaine martienne de Meridiani Planum, Opportunity est tombée sur plusieurs pierres toutes rondes contenant des minéraux (hématite et jarosite). Cela a été une véritable surprise ! En effet, ces minéraux ne se forment que lorsque les roches sont exposées à de l’eau acide. Opportunity a donc prouvé en quelques mois seulement que Mars contenait autrefois une eau de surface abondante.

Mars
Ces pierres se sont formées en présence d’eau. Crédits : NASA / JPL-Caltech / Cornell / USGS

Les deux cratères Endurance et Victoria explorés par le rover ont également montré des signes que Mars était autrefois serpentée par des cours d’eau. Les falaises d’Endurance présentent par exemple plusieurs couches de roches superposées. Opportunity a découvert que certaines avaient été exposées à de l’eau, tandis que d’autres s’étaient formées lors de périodes plus sèches. La crête du cratère Victoria contenait quant à elle de l’hématite, suggérant encore une fois que de l’eau salée et acide était jadis présente.

En octobre 2008, Opportunity a également amorcé un voyage vers le cratère Endeavour. Un long voyage. La présence de dunes sur son passage a en effet mené le rover à faire un gros détour. Il n’est arrivé sur place que le 11 août 2011. Mais ses efforts ont été récompensés. Opportunity découvrit en effet sur place des premiers signes d’eau non acide qui aurait pu être propice au développement de la vie il y a plusieurs milliards d’années.

Mars
Les falaises du cratère d’Endurance. Crédits : JPL / NASA / CalTech

Un warrior de l’exploration spatiale

Initialement prévu pour ne fonctionner que 90 jours, le rover aura finalement tenu 5 000 “sols” martiens (environ 39 minutes de plus qu’un jour terrestre), soit une quinzaine d’années. Il aura également parcouru plus de 45 km, un record. Aujourd’hui le rover n’est plus, mais les données recueillies sur place ont contribué à changer notre regard sur ce monde aujourd’hui froid et sec. En effet, on sait désormais qu’il était autrefois tempéré et humide.

Quant à savoir si la vie a réellement réussi à prendre racine un jour sur Mars, il va falloir patienter encore quelques années. Deux missions prochaines pourraient nous donner la réponse : l’une de la NASA (Mars 2020), l’autre de l’ESA (Rosalind Franklin). Départs en 2020 pour deux atterrissages prévus en 2021.

Source

Articles liés :

Mars : de l’oxygène dans l’eau pourrait permettre aux microbes de respirer

Mars pourrait avoir abrité une vie souterraine

Pour vivre sur Mars, vous devez d’abord vous entraîner… à Hawaii

Les principales découvertes du rover Opportunity sur Mars
noté 2.7 - 7 votes