in

Lequel est le plus sage : Spock ou Yoda ?

Crédits : montage/commons.wikimedia/Kory Westerhold - Flickr - domaine public

Yoda de Star Wars et Spock de Star Trek représentent deux archétypes de la sagesse dans la pop culture. L’un en revanche, accepte et gère ses émotions, quand l’autre les repousse de manière à ne pas être distrait par eux. Mais finalement, lequel est le plus sage ?

Une nouvelle étude a exploré le rôle des émotions dans le processus d’un raisonnement jugé « sage ». Mais finalement, qu’est-ce qu’un raisonnement sage ? Pour le savoir, prenons exemple sur Yoda et Spock, deux icônes de la pop culture. « Ce qui unit à la fois le grand maître de l’Ordre Jedi et le premier officier du Starship Enterprise, c’est leur sens aigu des critiques, leur capacité à raisonner dans des situations complexes et leur volonté désintéressée de renoncer à leurs intérêts personnels pour le bien commun », explique Igor Grossmann, de l’Université de Waterloo (Canada), principal auteur de l’étude. Si le but est ici commun, la méthode reste en revanche différente. L’un embrasse les émotions, et l’autre non. Mais en réalité, quelle approche est la meilleure ?

Raisonnement sage

Pour le savoir, les chercheurs se sont concentrés sur le concept dit « d’émodiversité » – qui consiste à faire l’expérience de plusieurs états émotionnels équilibrés. Plusieurs expériences ont été menées sur une période de quatre ans, impliquant au total 3 678 participants. Le principe de ces études était donc d’évaluer l’impact de plusieurs états émotionnels simultanés sur les processus de raisonnement de chaque participant.

Pour faire simple, chaque personne devait exprimer ses émotions et ses ressentis dans un journal, en se référant à plusieurs types d’événements : les moments difficiles vécus dans la journée, des événements traumatisants vécus au cours de leur vie, ou encore la réaction à différents événements géopolitiques récents. Ces résultats ont ensuite été associés à leur capacité à raisonner de manière « sage ». Ce raisonnement pourrait se présenter sous trois facettes : humilité intellectuelle, dépassement de soi et prise en compte des perspectives d’autrui (et capacité à faire des compromis en fonction).

Yoda
Maître Yoda. Crédits : Daniel Huntle/Flickr/Public Domain

La méthode Yoda

Il ressort alors de ces travaux que « la reconnaissance et l’équilibrage des émotions fournissent des informations cruciales sur les expériences de la vie, notent les chercheurs, suggérant une voie au raisonnement plus sage ». L’approche de Spock en matière d’émotions ne serait donc pas la meilleure. « Il semble que le raisonnement sage ne s’aligne pas sur une régulation émotionnelle uniforme, telle que décrite par [M.] Spock, note en effet le chercheur. Un raisonnement sage accompagne plutôt la capacité de reconnaître et d’équilibrer un large éventail d’émotions, comme peut le faire Yoda ».

Savoir gérer une large gamme d’émotions différentes fournirait ainsi des informations précieuses permettant de caractériser chaque situation de manière plus précise – et plus juste. Ce faisant, nous serions alors plus à même de raisonner et de prendre des décisions avec davantage de sagesse. Vous retrouverez les détails de l’étude dans le Journal of Experimental Psychology.

Source

Articles liés :

Une nouvelle espèce de coléoptère prénommée Chewbacca

Star Wars : la Force pourrait-elle exister en vrai ?

Star Wars : Ces mondes imaginés par George Lucas qui existent vraiment

Notez cet article