in

La sonde chinoise Chang’e 4 a plus froid que prévu sur la face cachée de la Lune !

Crédits : XinHua

La dernière sonde chinoise s’est posée sur la Lune il y a un mois, et le moins que l’on puisse dire, c’est que celle-ci a pris un coup de froid qui n’était pas du tout prévu. En effet, Chang’e 4 a enregistré une température de -190 °C à la surface de notre satellite !

L’alunissage de la sonde Chang’e 4

La sonde chinoise Chang’e 4 est une réplique de la sonde Chang’e 3 de 2013, dont le but était d’explorer la face cachée de la Lune par le biais d’engins automatiques. Lancée le 7 décembre 2018, la sonde Chang’e 4 – comprenant un atterrisseur et un rover (Yutu 2) – est le huitième engin spatial chinois lancé vers la Lune, et donc le second à s’y poser. L’alunissage s’est produit – sur la face cachée de l’astre – le 3 janvier 2019, une entreprise couronnée de succès selon un communiqué de l’agence de presse chinoise XinHua.

Il faut savoir que l’atterrisseur et le rover de Chang’e 4 ont embarqué avec eux de nombreux instruments, dont plusieurs caméras. La sonde contient également un spectromètre infrarouge dont le but est de mesurer la composition du sol, un radar capable de détecter la structure superficielle du sous-sol ainsi qu’un spectromètre radio ayant pour but d’analyser les éruptions solaires. La sonde devrait également permettre de mieux comprendre le rayonnement cosmique.

Crédits : Wikimedia Commons

Un sérieux coup de froid !

La sonde a d’ores et déjà livré ses premières images ainsi que ses données initiales, et une première découverte a été faite. Il fait beaucoup plus froid sur la face cachée de la Lune que ce que l’on pensait. À en effet été mesurée une température de -190 °C à la surface ! Cette dernière se situe largement en dessous de celle qui avait été estimée à partir des données des missions Apollo, dont les mesures avaient cependant été faites du côté visible de l’astre lunaire. Cela serait dû – selon les responsables de la mission – à la différence de composition du sol sur les deux faces de la Lune.

Il faut savoir que les nuits lunaires sont différentes des nuits terriennes. En effet, une nuit sur la Lune dure 14 jours terriens ! Depuis le 30 janvier 2019, le jour s’est enfin levé, si bien que l’activité de Chang’e 4 a repris après une phase d’hibernation ayant permis de préserver les instruments de cet épisode glacial. Ces derniers sont en effet équipés d’un chauffage à radio-isotope émettant de la chaleur. Toutefois, rappelons que dans tous les cas, la longue nuit lunaire ne permettrait pas aux instruments de fonctionner, car leurs panneaux solaires ne pourraient pas se recharger.

Sources : Presse CitronGeneration NT

Articles liés :

Que souhaite découvrir la Chine en explorant l’autre côté de la Lune ?

La plus ancienne roche terrestre retrouvée… sur la Lune ?

L’ESA prévoit d’aller sur la Lune d’ici 2025

La sonde chinoise Chang’e 4 a plus froid que prévu sur la face cachée de la Lune !
noté 5 - 2 votes