in

La NASA dévoile sa nouvelle mission pour explorer les origines de l’univers

Crédits : Caltech

La NASA vient de sélectionner sa nouvelle et prochaine mission visant à comprendre l’évolution de notre Univers. Il sera également question de chercher des indices de vie dans notre propre Galaxie.

C’est décidé, ce sera SPHEREx (Spectro-Photometer for the History of the Universe, Epoch of Reionization and Ices Explorer). La mission au nom à rallonge bénéficie désormais d’un budget de 242 millions de dollars. Si tout se passe comme prévu, le télescope sera mis en orbite au cours de l’année 2023. “Je suis vraiment enthousiasmé par cette nouvelle mission“, a déclaré Jim Bridenstine, administrateur de la NASA. “Non seulement il élargit la puissante flotte de missions spatiales américaines dédiées à la découverte des mystères de l’univers, mais il constitue également un élément essentiel d’un programme scientifique équilibré comprenant des missions de différentes tailles“.

Les débuts de l’univers

SPHEREx pourrait bien répondre à quelques-unes des questions les plus existentielles de notre Univers. Le télescope balayera le ciel sous différentes lumières (optique et proche infrarouge). Ainsi, il analysera plus de 300 millions de galaxies proches et lointaines ainsi que plusieurs dizaines de millions d’étoiles de notre propre Galaxie.

Cette mission incroyable constituera un trésor de données uniques pour les astronomes“, poursuit Thomas Zurbuchen, de la Direction des missions scientifiques de la NASA. “Elle fournira une carte galactique sans précédent contenant les “empreintes digitales” des premiers moments de l’histoire de l’univers. Nous aurons également de nouveaux indices concernant l’un des plus grands mystères de la science : qu’est-ce qui a poussé l’univers à se développer si rapidement moins d’une nanoseconde après le big bang ?“.

La période étrange et spectaculaire dont il est ici question, c’est celle dite de “l’inflation de l’Univers”. Selon la théorie acceptée, notre espace se serait dilaté de 1030 fois, et ce, 10-35 seconde après le Big Bang. Une phase d’expansion très, très, très violente. Pour vous donner une idée, imaginez passer de la taille d’un proton à celle d’un pamplemousse en un millionième de milliardième de milliardième de milliardième de seconde. C’est à cette époque que les forces forte et faible se sont dissociées. C’est donc  difficile à appréhender.

inflation
Inflation cosmique. Crédits : Wikipédia

La vie dans la Voie lactée

Plus près de chez nous, dans la Voie lactée, le télescope sondera la présence de molécules d’eau et organiques dans des pépinières d’étoiles, et plus précisément dans les disques d’accrétion où se forment les nouvelles planètes. L’idée sera, un peu comme le fait TESS aujourd’hui, d’identifier des cibles prometteuses qui pourront par la suite être étudiées plus en détail par d’autres télescopes.

Source

Articles liés :

Les futurs télescopes utiliseront la “téléportation” pour prendre de meilleures images

L’Afrique du Sud dévoile un super radiotélescope

La NASA retarde (encore) le lancement du télescope spatial James Webb

La NASA dévoile sa nouvelle mission pour explorer les origines de l’univers
noté 5 - 1 vote[s]