in ,

Ils fabriquent la toute première cornée imprimée en 4D !

Crédits : PxHere

Des chercheurs britanniques sont parvenus à fabriquer une cornée en 4 D. Cette grande première ouvre la voie à la production d’organes sur mesure à une cadence presque industrielle. Il s’agit ici d’une nouvelle preuve du potentiel de la technologie 4D dans la production d’organes adaptables et fonctionnels.

De la 3D à la 4D

En mai 2018, des chercheurs de l’Université de Newcastle (Royaume-Uni) avaient déclaré avoir imprimé en 3D une cornée adaptée à l’œil d’un patient. Selon un communiqué publié le 17 janvier 2019, une autre étape a été franchie avec la fabrication d’une cornée en 4D prenant sa forme après impression, une nouvelle étude également décrite dans la revue Advanced Functional Materials.

Pour rappel, un objet en 4D est doté d’une capacité impressionnante, car celui-ci peut modifier lui-même sa forme en réaction à un stimulus comme la lumière, la température ou un courant électrique. Le but ? S’adapter, et c’est exactement ce qui s’est produit en cinq jours dans le cas de la cornée 4D, qui s’est en quelque sorte auto-moulée autour de l’œil d’un patient !

Crédits : Capture YouTube / Newcastle University

Le secret ? Le matériau de fabrication

Il faut savoir que les chercheurs britanniques ont utilisé un gel composé de collagène, mais également de cellules souches cornéennes encapsulées en deux cercles concentriques. Or, un de ces cercles contenait des peptides amphiphiles pouvant s’auto-assembler grâce à leurs chaînes moléculaires différentes. Ensuite, les peptides ont été activés par le biais d’un sérum fœtal bovin.

Le gel ne contenant pas de peptides a subi une intense contraction en s’associant aux cellules cornéennes, tandis que le gel contenant des peptides se contractait peu. En effet, les cellules du gel se lient de préférence aux chaînes moléculaires. Selon les chercheurs, il s’agit ici d’un processus entièrement géré par les cellules elles-mêmes.

L’avancée est considérable dans la mesure où les cornées imprimées en 3D étaient fonctionnelles mais peu adaptables, tandis que celles imprimées sur mesure étaient fragiles et longues à fabriquer. Les scientifiques estiment que leurs recherches permettent d’avancer sur la technologie 4D, qui devrait représenter “l’usine à organes” de demain !

Sources : Science DailyFutura Sciences

Articles liés :

Impression 4D : le nouveau textile spatial de la NASA

Ces objets imprimés en 4D pourraient ouvrir la voie à des structures spatiales transformables

Imprimés en 4D, ces objets changent de forme dans l’eau

Notez cet article