in

Et cette voiture dans l’espace, elle en est où ?

Crédits : Capture YouTube / SpaceX

Il y a un an, le mannequin Starman était mis en orbite à bord du roadster Tesla rouge d’Elon Musk. Après plusieurs mois à la dérive, où en est la voiture ? Et son chauffeur ?

C’était il y a un an. Un Roadster de Tesla, voiture personnelle d’Elon Musk, était placé en orbite avec un mannequin au volant. Une première charge utile pas comme les autres pour le voyage inaugural de la gigantesque fusée Falcon Heavy, de SpaceX. Depuis, la voiture a fait du chemin. Elle ne « bouffe » pas d’asphalte, mais aura tout de même parcouru, au cours de cette année, plus de 760 millions de kilomètres autour du Soleil. Il y a quelques semaines, le véhicule passait l’orbite martienne. Il évolue actuellement sur une orbite elliptique, et en fera le tour en 557 jours terrestres.

Tout va bien, là-haut ?

C’est du moins ce que nous dit le site wherisroadster.com. Vous pouvez, sur cette plateforme, suivre les aventures de Starman en temps réel. Les images en revanche, nous manquent un peu.  Dans ces conditions, difficile donc d’évaluer le moral des troupes. Nous pouvons néanmoins supposer que voiture et chauffeur se retrouvent quotidiennement percutés par des milliers de micrométéorites. Les radiations solaires et les rayons cosmiques constituent également une menace – peut-être même la plus grande. C’est du moins l’avis de William Carroll, chimiste à l’Université d’Indiana, aux États-Unis, et expert en molécules plastiques et organiques.

« Toutes les matières organiques seront soumises à la dégradation par les différents types de rayonnement que vous rencontrerez là-bas », avait-il expliqué l’année dernière, quelques jours après le lancement. Les matières organiques mentionnées concernent ici tous les plastiques de la voiture, ainsi que son cadre en fibre de carbone. « Ces matériaux sont constitués en grande partie de liaisons carbone-carbone et de liaisons carbone-hydrogène, avait-il ajouté. L’énergie du rayonnement stellaire peut alors faire craquer ces liaisons. Ces matières organiques, dans cet environnement, je ne leur donnerais même pas une année ».

starman tesla roadster
Le mannequin dans sa voiture, quelques jours après la mise en orbite. Crédits : Capture YouTube/ SpaceX

Encore plusieurs millions d’années sur “la route”

Vous l’aurez compris, il est fort probable qu’il ne reste plus grand-chose du Roadster. Peut-être son cadre en aluminium, voué à errer autour du Soleil pendant les prochains millions d’années. SpaceX avait initialement tablé que son mannequin évoluerait dans le système solaire pendant environ un milliard d’années. Il est également possible que la voiture vienne s’écraser sur Terre ou Vénus d’ici quelques dizaines de millions d’années, selon une étude publiée il y a quelques mois. Néanmoins, les chances que cela arrive sont relativement minces (entre 2 et 6 %).

Et en supposant que la batterie fonctionne toujours, Starman a écouté la chanson Space Oddity, de David Bowie, plus de 100 000 fois dans l’une de ses oreilles, et Life on Mars ? (du même chanteur), environ 135 300 fois dans l’autre oreille.

Source

Articles liés :

Et si Mars et Vénus échangeaient leurs places ?

Pourrait-on produire du vin sur Mars ? Des chercheurs pensent que oui

Elon Musk estime à 70% ses chances d’aller sur Mars (et d’y mourir)

Et cette voiture dans l’espace, elle en est où ?
noté 4 - 4 votes