in

Comment le fait de mal dormir peut nuire à votre coeur ?

Crédits : paolo81 / istock

Le manque de sommeil semble favoriser les risques de développer des maladies cardiaques. Une nouvelle étude a peut-être découvert pourquoi. Les détails de ces travaux sont publiés dans la revue Nature.

Les risques du manque de sommeil

Nous savons le manque de sommeil lié à de nombreuses conditions néfastes pour la santé humaine. Des « cassures » dans l’ADN peuvent être observées et les risques de prise de poids et de dépression sont plus élevés. Une mauvaise qualité de sommeil favorise également les risques de développer des maladies cardiaques (hypertension, crises cardiaques, par exemple). En revanche, les raisons biologiques expliquant ce lien (manque de sommeil – maladies de cœur) ne sont pas encore totalement appréhendées.

Pour tenter d’y voir un peu plus clair, une équipe du Massachusetts General Hospital s’est penchée sur la souris ; plus précisément, sur deux groupes de rongeurs tous génétiquement prédisposées à l’athérosclérose. Un premier groupe a été autorisé à dormir tranquillement pendant 12 heures, tandis que le second a vu son sommeil interrompu plusieurs fois pendant la nuit (réveillées toutes les deux minutes).

Un lien entre cerveau et moelle osseuse

Après analyses, 12 semaines plus tard, il ressort que les souris privées de sommeil présentaient de plus grandes plaques dans leurs artères et des niveaux plus élevés d’inflammation dans leurs vaisseaux sanguins. Mais ce n’est pas tout.

Les souris souffrant d’une mauvaise qualité de sommeil présentaient également des niveaux plus bas d’une hormone appelée hypocrétine dans l’hypothalamus (une région cérébrale). Chez l’homme, cette hormone est également associée au sommeil. Ceux qui en manquent souffrent généralement de troubles du sommeil.

Les chercheurs ont aussi découvert que la baisse des niveaux d’hypocrétine entraînait une augmentation des niveaux d’une protéine de signalisation appelée CSF1, qui à son tour augmentait la production de globules blancs inflammatoires dans la moelle osseuse et accélérait l’athérosclérose. Inversement, et pour confirmer ce lien, les souris dont les taux d’hypocrétine ont ensuite été relevés développaient moins d’athérosclérose.

tétine dormir
Dormir « comme un bébé » pourrait vous protéger des maladies de cœur. Crédits : iStock

Les résultats suggèrent que, du moins chez la souris, une bonne qualité de sommeil protège contre l’athérosclérose et que, inversement, un sommeil perturbé favorise le développement de la maladie. Reste à voir si ces résultats seront ou non confirmés chez l’Homme. Si les humains et les souris présentent généralement une réponse identique, les comparaisons restent très compliquées en matière de sommeil.

Vous êtes concerné-e par le manque de sommeil ? On rappelle qu’il y a quelques jours, une étude dans la revue Current Biology confirmait que le fait d’être bercé favorisait un sommeil profond chez les adultes. En conséquence, nous serions également plus à même de consolider notre mémoire.

Source

Articles liés :

Ce qu’il faut savoir des personnes qui parlent durant leur sommeil

Voici ce que les habitudes de sommeil d’Elon Musk feraient à votre corps

Comment se décompose notre sommeil ?

Comment le fait de mal dormir peut nuire à votre coeur ?
noté 5 - 1 vote