in

À quoi ressemblent ces exoplanètes ?

Des explorateurs se tiennent au-dessus de l'exoplanète 55 Cancri e. Crédits: NASA / JPL-Caltech

Affiches ou visualisations à 360 degrés, un nouveau programme mis à disposition par la NASA nous permet de visiter plusieurs exoplanètes connues. Toutes ces informations sont mises à jour en fonction des données disponibles. Un peu comme si vous pouviez visiter l’Univers, mais depuis votre canapé.

Hubble, Spitzer, Kepler, TESS et d’autres, ces télescopes nous ont à ce jour permis la découverte de 3891 exoplanètes confirmées, dans 2905 systèmes planétaires différents. Tous ces mondes ont été dénichés par des méthodes indirectes. Autrement dit, aucune de ces planètes extra-solaires n’a été observée directement. Nous avons néanmoins quelques pistes. En fonction de la distance qui les sépare de leur étoile, de leur vitesse de rotation, de leur masse et parfois même de leur composition atmosphérique, les astronomes peuvent se faire une idée de ce à quoi pourraient ressembler ces mondes, en surface. Un nouvel outil de la NASA, mis à disposition gratuitement, nous permet de les visualiser.

Pour certains, vous pourriez avoir une visualisation à 360 degrés de la surface, et même une affiche en mode “vintage”. Pour d’autres, vous n’aurez que les affiches. Toutes ces données sont visibles depuis votre ordinateur, smartphone ou casque de réalité virtuelle fonctionnant avec les smartphones. Entre autres fonctionnalités, celle de recherche Eyes on Exoplanets 2.0 vous permet également de comparer la taille d’une exoplanète à celle de la Terre, par exemple, ou de déterminer le temps qu’il vous faudrait pour vous y rendre en voiture.

55 Cancri e, TRAPPIST-1e, et d’autres

Parmi les mondes mis à votre disposition, vous retrouverez 55 Cancri e, par exemple, une planète soupçonnée d’être recouverte d’un océan de lave. Il faut dire que l’exoplanète évolue à une distance 65 fois plus proche de son étoile que celle qui sépare la Terre du Soleil. Au milieu de la nuit, les vapeurs de silicate dans l’atmosphère pourraient ici se condenser en nuages ​​scintillants reflétant la lave retrouvée en surface.

55 Cancri e
Illustration d’artiste de l’exoplanète 55 Cancri e. Crédits : NASA

Vous pourriez également rendre visite à Trappist-1e. Sur les sept planètes du système TRAPPIST-1, à seulement 39 années-lumière de la Terre, une semble présenter un noyau de fer très dense, comparable à celui de la Terre. Les astronomes soupçonnent la présence d’une éventuelle magnétosphère protectrice. Si tel est le cas, Trappist-1e serait une candidate de choix pour de futures études d’habitabilité.

Il vous est également possible d’explorer Kepler 16 b à 360 degrés. Ce monde, retrouvé à 200 années-lumière de la Terre, semble évoluer dans la zone habitable du système stellaire Kepler-16 (AB). Il ferait sur cette planète, composée de gaz, de glace et de roches, entre -100 à -70 °C en surface. Et pourquoi pas explorer Kepler 186 f, à 557 années-lumière de la Terre ? Sa masse et la distance qui la sépare de son étoile suggèrent la possible présence d’eau liquide à sa surface. Pas mal pour une petite escapade virtuelle, non ?

Cliquez, explorez. Retrouvez plus d’informations ici.

Source

Articles liés :

Il pourrait y avoir de la vie sur cette exoplanète proche, finalement

Découverte d’une exoplanète pouvant contenir de l’eau liquide

Des saphirs et des rubis en abondance dans ces exoplanètes

À quoi ressemblent ces exoplanètes ?
noté 2.3 - 4 votes