in

Voie lactée : une collision programmée dans 2 milliards d’années

Illustration d'artiste du Grand nuage magellan, à gauche, de la voie lactée, au centre, et de Antlia 2, plus diffuse à droite. Crédit: V. Belokurov

Une récente étude suggère que le Grand Nuage de Magellan (GNM) entrera en collision avec la Voie lactée dans deux milliards d’années environ. Et les conséquences pour le système solaire pourraient être désastreuses.

Notre Galaxie, la Voie lactée, n’est pas la plus grande de son groupe (cette médaille revient à Andromède), mais se positionne tout de même en patronne. Nous sommes en effet entourés, à l’heure où nous parlons, de plusieurs galaxies plus petites piégées par l’attraction gravitationnelle de la Voie lactée. Des collisions ont déjà eu lieu. Ce sont d’ailleurs ces “rencontres” qui ont façonné notre Galaxie. Mais elles restent rares. La prochaine en revanche, pourrait arriver bien plus vite que prévu. De nouvelles analyses montrent en effet que le Grand Nuage de Magellan, à 630 000 années-lumière de la Terre, se rapproche dangereusement. Les détails de l’étude sont publiés dans les Monthly Notices of the Royal Astronomy Society.

Collision dans 2 milliards d’années

Le GNM est tout simplement condamné à entrer en collision avec notre propre Galaxie. Cette rencontre était soupçonnée, mais pas aussi rapidement. De récentes mesures montrent en effet qu’il y a dans le Grand Nuage de Magellan presque deux fois plus de matière noire qu’estimé précédemment. Notre chère voisine est donc plus lourde que prévu. Elle perd ainsi de l’énergie et ralentit. Ce faisant, elle perd toutes ses chances de pouvoir un jour s’échapper de l’attraction gravitationnelle de notre Galaxie. La rencontre, estiment les chercheurs, pourrait avoir lieu dans deux milliards d’années seulement. Et il pourrait y avoir pas mal de dégâts.

nuages de magellan galaxies collision voie lactée
Le Petit Nuage de Magellan (en bas) et le Grand Nuage de Magellan (en haut), séparés ici d’environ 45 000 années-lumière, seraient entrés en collision il y a un peu plus de 100 millions d’années, à l’époque des dinosaures. Le grand nuage, lui, devrait percuter la Voie lactée dans deux milliards d’années. Crédits : Wikipedia

Le réveil du monstre

Il est en effet possible que cette collision réveille le trou noir supermassif endormi au centre de notre Galaxie. En se “mêlant” à la Voie lactée, le GNM pourrait lui proposer de la matière qui, une fois engloutie, mènera cet ogre cosmique à décupler son volume. « Ce phénomène générera de puissants jets de radiations de haute énergie émanant de l’extérieur du trou noir, explique en effet Marius Cautun, de l’Université de Durham et principal auteur de l’étude. Bien qu’il y ait des chances que cela n’affecte pas notre système solaire, il est aussi possible que nous n’échappions pas à la collision ». Pour le chercheur, il est même possible que le système solaire se retrouve un jour éjecté de la Galaxie.

On rappelle également que suite à cet événement cosmique d’une ampleur folle, une autre collision attendra la Voie lactée, d’une importance encore plus grande. Dans 4 milliards d’années, notre Galaxie et Andromède vont se percuter violemment, avant de fusionner environ deux milliards d’années plus tard.

Source

Articles liés :

Découverte d’une galaxie “fantôme” juste à côté de la Voie lactée

Voie lactée : combien d’étoiles sont présentes dans notre Galaxie ?

La Voie lactée a absorbé une galaxie il y a 8 milliards d’années

Voie lactée : une collision programmée dans 2 milliards d’années
noté 5 - 1 vote