in

Une micro-ferme à insectes cachée dans les sous-sols de Paris !

Crédits : Wikipedia

D’ici 2021, une micro-ferme à insectes sera aménagée dans un grand espace de deux étages inférieurs. Dans cet endroit, des insectes seront élevés et des spécialités culinaires seront entre autres proposées aux visiteurs. Bon appétit !

La consommation d’insectes

Il faut savoir que les insectes sont déjà consommés par environ deux milliards d’humains dans le monde. La FAO a même évoqué l’existence d’environ 1 900 espèces identifiées comme étant comestibles. Cela pourrait être une alternative très intéressante à la viande dans un contexte d’augmentation de la population globale, et donc de la demande en protéines. Par ailleurs, l’élevage d’insectes a un impact beaucoup moins important que celui du bétail habituel (vache, cochon, poulet, etc.).

Par ailleurs en 2015, des chercheurs de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) ont comparé les apports nutritifs des insectes avec ceux des viandes que nous consommons habituellement. Malgré des résultats à nuancer, l’étude avait tout de même indiqué que les insectes comestibles pourraient réduire la faim dans le monde et remplacer progressivement la viande dans le cadre du développement durable.

pizza insecte
Crédits : Pixabay

Une ferme dans les sous-sols de la capitale

En Europe, la consommation d’insectes n’est pas culturelle, mais se développe doucement. Certaines sociétés cultivent et commercialisent des insectes depuis que l’Union européenne a validé certaines demandes d’autorisation. En France, il existe quelques fermes comme Jimini’s (Paris) ou encore Micronutris (Toulouse).

Il est désormais question d’installer une micro-ferme à insectes dans un sous-sol de la capitale, un projet baptisé Flabfarm lauréat du concours Réinventer Paris II. Selon les créateurs, issus du collectif d’architectes Neck, les aménagements se feront rue Saint-Blaise, dans le XXe arrondissement. L’espace de 500 m2 a déjà été trouvé – le Dédale – et son sous-sol sur deux étages (avec mezzanine au rez-de-chaussée) est inoccupé.

Les porteurs du projet indiquent vouloir élever des insectes, mais ce n’est pas tout. En effet, des plats seront cuisinés et des produits transformés sur place. Il est ainsi question d’une partie restaurant et boutique à l’intérieur du complexe. Par ailleurs, des ateliers de sensibilisation, mais également des cours de cuisine seront dispensés aux visiteurs. Pour l’instant, si la Mairie de Paris et Efidis, le propriétaire des lieux ont donné leur accord, les créateurs doivent encore trouver un financement pour mener à bien leur projet prévu pour 2021.

Sources : Le Journal du dimancheWe Demain

Articles liés :

Quels sont les risques à consommer des insectes ?

Le futur de l’alimentation voulu par les transhumanistes

Après les insectes, vous laisseriez-vous tenter par ces chips de méduse ?

Notez cet article