in

Un trou noir de la taille de Jupiter se baladerait dans notre Galaxie

Crédits : NASA / Wikimedia

Les mouvements particuliers de gaz observés au centre galactique pourraient trahir la présence d’un objet jusqu’alors insaisissable – un trou noir de masse intermédiaire. Les détails de l’étude, qui reste à confirmer, sont publiés sur arXiv.

Les trous noirs ne s’observent pas directement. Leur présence est généralement trahie par l’influence opérée dans leur environnement proche. Grâce à ces tourbillons de gaz et de poussière, nous savons qu’il existe dans l’Univers au moins deux types de trous noirs : ceux de masse stellaire (100 masses solaires) – qui se forment après l’effondrement d’une étoile moyenne – et les supermassifs (au moins 100 000 masses solaires), généralement postés au centre des grandes galaxies. Les astronomes soupçonnent depuis longtemps l’existence de trous noirs de masse intermédiaire, mais aucun n’a été observé indirectement. Du moins jusqu’à présent ?

Une masse invisible grande comme Jupiter

Une équipe de chercheurs annonce en effet avoir décelé la preuve de leur existence, grâce au radiotélescope ALMA (Atacama Large Millimeter/Submillimeter Array). L’un d’eux, lourd d’environ 32 000 soleils et large comme Jupiter, se baladerait en effet à une vingtaine d’années-lumière du centre galactique, trahi par des flots de gaz moléculaire en orbite autour de ce qui semble être un objet massif invisible. Les détails de l’étude, publiés sur le site de pré-impression arXiv, doivent encore être examiné par des pairs, mais nous pourrions effectivement être en présence de l’un de ces objets jusqu’alors insaisissables.

trou noir
Un trou noir. Crédits : Ute Kraus/Wikimedia

« Quand j’ai vérifié les données ALMA pour la première fois, j’étais vraiment excité parce que le gaz observé présentait des mouvements orbitaux évidents, ce qui suggère fortement la présence d’un objet invisible et massif caché, a déclaré à New Scientist l’astrophysicien Shunya Takekawa, de l’Observatoire national d’astronomie du Japon. Nos résultats fournissent de nouvelles preuves circonstancielles pour un trou noir errant de masse intermédiaire dans le centre galactique ».

Il pourrait y en avoir des milliers

Les astronomes soupçonnent que certains de ces trous noirs de masse intermédiaire auraient pu être par le passé avalés par Sagittarius A*, le trou noir supermassif posté au centre de la Voie lactée (dont la masse est d’environ quatre millions de soleils). Mais d’autres auraient pu échapper à ses griffes, et cette “masse invisible” pourrait-elle être l’un d’eux. Ces objets n’émettant que très peu de lumière (car ils ne sont pas très voraces), il nous est difficile d’estimer leur nombre. Ils pourraient être rares comme se trouver par milliers, errant près du centre galactique.

Source

Articles liés :

Un trou noir surpris en train d’avaler une étoile

Nous venons peut-être d’assister à la naissance d’un trou noir

Découverte d’un trou noir tournant à 90% de la vitesse de la lumière

Un trou noir de la taille de Jupiter se baladerait dans notre Galaxie
noté 3.7 - 6 votes