in

Un astucieux système de stockage économique des énergies renouvelables mis au point par une start-up suisse

Crédits : capture Youtube / Energy Vault Inc

Une start-up suisse a développé une idée aussi simple qu’étonnante pour stocker l’énergie issue de sources renouvelables. Il s’agit d’un empilement d’énormes blocs de béton façon Lego !

Un système ingénieux et économique

Dans sa simulation 3D visible en fin d’article, la start-up suisse Energy Vault expose son nouveau système low cost de stockage d’énergie. Un premier contrat commercial a été finalisé avec le géant indien Tata Power pour ce système capable d’injecter de l’électricité dans un réseau en moins de 3 secondes !

Prenons une installation de type parc photovoltaïque ou éolien, connecté à une sorte de tour de blocs de béton de 35 min 3 s, montés et descendus par des grues à six branches. La tour – d’une hauteur de 120 mètres – est dotée d’une turbine fonctionnant grâce à l’énergie cinétique restituée. Ainsi, lorsque l’énergie produite vire à l’excédent, des blocs sont hissés jusqu’en haut et lorsque le besoin d’énergie se fait sentir, d’autres blocs sont redescendus.

grue tour béton
Crédits : capture Youtube / Energy Vault Inc

Le tout est formidablement géré par un algorithme capable de calculer en temps réel où chaque bloc doit être placé. Il estime aussi le degré de stockage idéal en fonction de plusieurs paramètres : prévisions de demande, conditions météo ou encore prix de l’électricité.

Une durée de vie plutôt longue

Les énergies renouvelables prennent de plus en plus d’envergure, et dans quelques décennies, celles-ci représenteront une bonne part de la production énergétique. Le souci réside dans le fait que l’éolien (vent) et le solaire (ensoleillement) sont des énergies intermittentes, si bien que le stockage est un élément clé de leur efficacité. Il s’agit d’un point à améliorer pour continuer le développement des énergies renouvelables et l’invention d’Energy Vault est intéressante dans ce sens.

La start-up suisse a par ailleurs rappelé que son concept ne nécessitait aucun matériau coûteux  ou polluant comme le lithium ou le platine, mais simplement du béton issu des déchets de construction. Surtout, il est question d’un rendement de 90 % – peu de déperdition d’efficacité – d’une durée de vie supérieure à 40 ans ainsi que d’un fonctionnement optimal par tous les temps.

Une première station a d’ores et déjà été installée pour Tata Power, dont la capacité est de 35 MWh pour une puissance située entre 2 et 5 MW. Enfin, une collaboration est née avec le cimentier Cemex afin de mettre au point un ciment spécial pour ce type d’utilisation.

Sources : Futura SciencesTrust My Science

Articles liés :

Un nouveau procédé de stockage d’énergie solaire basé sur la photosynthèse

Inspirée de la nature, une électrode pourrait booster nos capacités de stockage d’énergie de 3 000 %

La batterie solide à énergie solaire pour révolutionner l’industrie automobile !

Un astucieux système de stockage économique des énergies renouvelables mis au point par une start-up suisse
noté 4.3 - 3 votes