in

Sommeil : et si vous vous laissiez bercer ?

Crédits : Pixabay

Tous les parents savent que le fait de bercer un jeune enfant favorise l’endormissement, mais qu’en est-il des adultes ? Une récente étude suggère que c’est effectivement le cas. Nous serions également capables de mieux consolider notre mémoire.

Un léger mouvement de balancement latéral avant et pendant la première phase du sommeil permet aux enfants de s’endormir plus rapidement et plus profondément. En 2011, des chercheurs suisses avaient suggéré que les mêmes avantages pouvaient être observés chez les adultes. Une récente étude, publiée par les mêmes chercheurs ce jeudi dans la revue Current Biology, confirme ces résultats. Le fait d’être bercé favorise un sommeil profond qui permet – entre autres – de consolider notre mémoire.

Des adultes bercés

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont recruté 18 volontaires âgés de 23 ans en moyenne. On a demandé à ces jeunes gens de passer trois nuits dans un laboratoire. Pendant ce temps-là, leurs ondes cérébrales et leurs habitudes de sommeil ont été surveillées. La première nuit ne comptait ici que pour du beurre, permettant simplement de s’habituer au laboratoire. Pour les deux nuits suivantes, chaque participant a été invité soit à dormir dans un lit fixe, soit dans un lit doucement bercé latéralement.

Résultat : les participants ne dormaient pas forcément plus longtemps dans le lit bercé que dans le lit fixe. En revanche, ils semblaient s’endormir plus vite et passer davantage de temps dans la phase dite de sommeil lent profond. « Dans la pratique, un léger balancement latéral aide à s’endormir et, au moins pour les humains, à passer plus de temps dans un sommeil plus profond », explique en effet Konstantinos Kompotis, de l’Université de Lausanne en Suisse et co-auteur des deux études.

Les chercheurs ont également noté moins de micro-éveils chez les participants bercés, l’un des facteurs fréquemment associés à une mauvaise qualité du sommeil.

bercer
Et si vous vous laissiez bercer, comme les bébés ? Crédits : Pixabay

Une meilleure mémoire

Et cette phase, notent les chercheurs, permet la consolidation de la mémoire. Chaque participant a en effet été invité, le lendemain de chaque nuit, à effectuer un simple test de mémorisation de mots. « Afin de voir si cet effet concernait aussi la mémoire, nous avons soumis nos participants à des tests mnésiques : ils devaient apprendre des paires de mots le soir et s’en souvenir le matin, au réveil », explique Aurore Perrault, co-auteure de cette étude. Et sans surprise, les sujets bercés ont eu davantage de réussite aux tests.

Le fait de comprendre comment nos cerveaux évoluent avant et pendant que nous dormons offre aux chercheurs une piste supplémentaire pour lutter contre certains troubles du sommeil. Davantage de recherches seront nécessaires pour comprendre tous les mécanismes cérébraux impliqués, mais à terme, le simple fait d’être légèrement bercé pourrait potentiellement favoriser la qualité de sommeil et de mémoire de nombreuses personnes.

Source

Articles liés

En manque de sommeil ? Attention à la malbouffe et à la dépression

Ce qu’il faut savoir des personnes qui parlent durant leur sommeil

Voici ce que les habitudes de sommeil d’Elon Musk feraient à votre corps

Sommeil : et si vous vous laissiez bercer ?
noté 5 - 1 vote[s]