in

Que souhaite découvrir la Chine en explorant l’autre côté de la Lune ?

Crédits : capture Youtube / NASA

Vous n’êtes certainement pas passé·e à côté : la mission chinoise Chang’e 4 vient de se poser sur la “face cachée” de la Lune. Un exploit inédit qui pourrait nous révéler de nouveaux indices sur la formation de lunes, ou encore sur le Big Bang.

Ce côté “obscur” n’est en réalité pas plus sombre que celui qui nous fait face. Il reçoit en effet la même quantité de lumière. Mais la Lune tournant sur son axe exactement au même rythme qu’elle tourne autour de la Terre, “l’autre côté” nous est visuellement inaccessible. Ceci étant dit, l’atterrisseur Chang’e 4 s’est donc posé avec succès sur la “face cachée” de la Lune, ont annoncé il y a quelques jours les autorités chinoises. Les lieux sont ici bien différents que ceux retrouvés de l’autre côté. Mais pourquoi, exactement ? Et que pourrait nous apprendre l’exploration du bassin d’Aitken, où évolue actuellement le rover ?

La face cachée de la Lune est recouverte de plusieurs cratères, mais semble quasiment dépourvue de mers de lave solidifiée, ces formations vues sur le “côté face” depuis la Terre. Ces observations (moins de coulées de lave) laissent à penser qu’il y a plusieurs milliards d’années, la face cachée fut épargnée par les astéroïdes qui martelaient à cœur joie l’autre côté de notre satellite.

Formation lunaire et Big Bang

Mais des cratères d’impacts, il y en a tout de même. Le bassin d’Aitken, où évolue actuellement Chang’e 4, est d’ailleurs le plus ancien, le plus grand et le plus profond. Sonder le sol pourrait alors permettre de mieux appréhender la formation de la Lune qui, selon la théorie largement acceptée, serait le fruit d’une collision gigantesque entre la Terre (encore très jeune) et une protoplanète de la taille de Mars.

Les lieux, privés de toute activité humaine, vont également pouvoir permettre la surveillance des ondes radio provenant de l’espace lointain. Depuis son poste d’observation, Chang’e 4 pourrait donc dans les prochains mois détecter d’infimes traces laissées par le Big Bang. Si tel est un jour le cas, alors les astronomes pourraient tenter de comprendre l’inflation de l’Univers. Selon la théorie, ce dernier aurait en effet connu une phase d’expansion très violente, 10 à 35 secondes après le Big Bang (imaginez passer d’une tête d’épingle à un pamplemousse dans très, très, très court laps de temps).

lune bassin d'Aitken
Le bassin d’Aitken, où se situe actuellement le rover chinois. Crédits : Wikipédia

Comprendre la distribution de l’eau sur la Lune

Il y a également de l’eau sur la Lune – 10 m² de sol pourraient permettre de remplir un verre d’eau – mais comment expliquer son abondance ? Une théorie suggère qu’elle serait le fruit de réactions entre le vent solaire (chargé en hydrogène) et des minéraux présents dans le sol (contenant de l’oxygène). « Les gens essaient de reproduire ce processus en laboratoire, mais il est vraiment difficile de le faire correctement, explique Martin Wieser, chercheur à l’Institut suédois de physique spatiale. Le seul moyen, en réalité, consiste à se rendre directement sur la surface lunaire et de faire les analyses sur place. Et Chang’e 4 se situe au parfait endroit pour étudier ce processus ».

Comprendre la distribution de l’eau dans les sols lunaires sera également crucial dans l’optique de s’établir durablement sur la Lune. Plusieurs agences (NASA, ESA, Agence spatiale chinoise, ou encore Roscomos) ambitionnent en effet de construire un avant-poste lunaire qui pourrait servir de “point relais” menant à Mars. Faire venir de l’eau à chaque fois serait beaucoup trop coûteux. D’où la nécessité de la “puiser” sur place.

C’est également pour cette raison que le robot a emmené dans ses bagages quelques graines de pommes de terre, ou encore de petites plantes à fleurs d’Arabidopsis. Car à terme, il faudra bien se nourrir. Il est donc nécessaire d’étudier la réponse de ces organismes en conditions de gravité lunaire.

Source

Articles liés :

Le mystère des rainures de Phobos, la lune de Mars, enfin résolu

Comment atteindre l’océan souterrain d’Europe, la lune de Jupiter ?

VIDEO : La Lune comme vous ne l’avez encore jamais vue

Que souhaite découvrir la Chine en explorant l’autre côté de la Lune ?
noté 3.8 - 6 vote[s]