in

Pourquoi l’eau est-elle si importante pour notre corps ?

Crédits : Pexels

Nous savons qu’il est important de boire assez d’eau pour éviter la déshydratation. Mais pourquoi exactement ? Comment savoir si vous êtes réellement déshydraté·e ? Et certaines personnes sont-elles plus à risques ?

L’eau est indispensable au vivant. Et les humains ne dérogent pas à la règle. Pour être plus précis, notons qu’une personne de 70 kilos est composée d’environ 40 litres d’eau. Ce rapport nous aide à mieux situer l’importance du précieux liquide. Les deux tiers de cette eau se retrouvent dans les cellules (intracellulaire), et le tiers restant se retrouve à l’extérieur des cellules, dans le sang et la lymphe, et circule en permanence dans tout l’organisme. Mais à quoi sert-elle, cette eau ?

Essentielle à l’organisme

Sans elle, notre organisme tomberait en ruines. L’eau participe aux nombreuses réactions chimiques opérées dans notre corps, assure le transit de substances dissoutes indispensables aux cellules, permet l’élimination des déchets métaboliques, ou aide encore au maintien d’une température corporelle constante. L’eau nous permet également de digérer nos aliments, et d’oxygéner notre cerveau et nos principaux organes. Les molécules d’oxygène sont en effet transportées par le sang. Plus vous contenez d’eau, plus le sang est fluide, permettant ainsi de maximiser l’apport en oxygène.

Mais notre corps ne peut stocker l’eau. C’est pourquoi notre organisme l’élimine en permanence via différents moyens : urine, selles, expirations, transpiration. Ces quantités d’eau perdue varient en fonction des conditions atmosphériques et des activités : chaleur et/ou activité physique importantes, ou consommation excessive d’alcool, par exemple. L’alcool perturbe en effet la production de vasopressine par le cerveau, une hormone qui régule l’activité des reins. Toujours est-il que l’eau doit être renouvelée pour se maintenir à des niveaux relativement constants dans l’organisme. C’est pourquoi chaque jour nous devons boire de l’eau ou consommer des aliments qui en contiennent beaucoup.

Crédits : iStock

Les problèmes de déshydratation

Que se passe-t-il alors si nous perdons plus d’eau que nous en absorbons ? Karen Dwyer, de l’École de médecine de l’Université Deakin en Australie, prévient qu’une réduction du volume d’eau dans les vaisseaux sanguins et dans les cellules du corps entrave systématiquement nos systèmes circulatoire, respiratoire, gastro-intestinal ou encore neurologique. Pour éviter la “panne”, le cerveau use de plusieurs astuces dans le but de nous prévenir de ce manque : sensation de soif, bouche sèche, vertiges et parfois confusion (conséquence d’une oxygénation insuffisante du cerveau), ou encore pression artérielle basse et augmentation de la fréquence cardiaque (qui vise à maintenir la pression artérielle).

La chercheuse note par ailleurs que certaines personnes sont effectivement plus à risques en ce qui concerne la réduction du volume d’eau dans l’organisme. « Les personnes âgées, dit-elle, car notre volume d’eau total diminue avec l’âge, et les personnes âgées ont souvent une sensation de soif réduite. De nombreuses personnes âgées ont également d’autres problèmes de santé, notamment une insuffisance rénale chronique, qui peuvent affecter la capacité de concentration de l’urine lorsque le volume est épuisé ». Elle mentionne également les bébés, qui présentent « un taux métabolique plus élevé que les adultes, ce qui signifie qu’ils ont besoin de plus de liquides ».

Notons enfin que les personnes qui perdent de grandes quantités de liquide via l’intestin (diarrhée, colostomie), ou encore les personnes qui prennent des médicaments qui favorisent la perte d’eau, en particulier les diurétiques, sont également à risques. « Ces groupes vulnérables doivent être conscients du risque accru d’épuisement du volume, et qu’il est nécessaire de minimiser le risque en maintenant les niveaux de liquide, conseille Karen Dwyer. La clé, dit-elle, c’est la prévention, et savoir quels sont les signes et symptômes témoignant d’une déshydratation ».

Source

Articles liés :

La graisse du ventre associée à une diminution troublante du volume du cerveau

Il y a de l’eau partout dans le système solaire

Ce patch connecté mesure le pH de votre peau

Notez cet article