in

Le Bangladesh a coupé l’accès Internet à sa population !

Crédits : Free photobank tOrange.biz

Les élections législatives qui se sont récemment déroulées au Bangladesh ont été entachées de graves atteintes envers la population et la liberté de la presse. Surtout, un fait incroyable a été observé : l’accès à Internet a été coupé dans tout le pays durant plus d’une journée entière.

Des élections sous haute tension

Sheikh Hasina, la Première ministre du Bangladesh, a été réélue pour un troisième mandat consécutif le 27 décembre 2018, selon un article du Dhaka Tribune. Or, l’opposition battue à plate couture – avec des scores historiquement bas – estime qu’il y a eu une fraude électorale massive. Ceci n’est d’ailleurs peut-être pas un hasard tant cette femme politique fait l’objet d’enquêtes (corruption, extorsion de fonds, meurtre).

L’ONG Reporters sans frontières (RSF), qui a suivi de près l’actualité des élections, a évoqué une situation surréaliste dans le pays. Les 170 millions de citoyens ne vivent pas tranquilles et font face à un quotidien ponctué d’arrestations inopinées, de disparitions inexpliquées et d’emprisonnements arbitraires d’opposants politiques.

Crédits : Capture YouTube/ Zee News

Les journalistes et Internet pris en otage

Outre le harcèlement des opposants au pouvoir en place, RSF a également fait état de la persécution de certains journalistes ayant soi-disant diffusé de fausses informations, et ce dans le but de susciter des interrogations sur l’élection. Un journaliste en particulier, Mohammad Hedait Hossain Molla avait par exemple simplement constaté que dans la région de Khulna (sud du pays), il y avait eu 22 419 votants de plus que d’inscrits sur les listes électorales.

« Leur seul crime a été de faire leur travail en supervisant le scrutin, comme devrait pouvoir le faire tout journaliste exerçant dans une démocratie fonctionnelle. Les attaques répétées contre la liberté de la presse qui entourent ces élections législatives ont fini de décrédibiliser leur résultat », peut-on lire dans l’article de RSF.

Le bureau de régulation des télécommunications du Bangladesh a indiqué à RSF que l’accès à Internet avait été rendu impossible pendant plus d’une journée, et ce jusqu’à l’annonce des résultats. Selon le gouvernement, il s’agissait de lutter contre la propagande et les fake news. Toutefois, obliger les fournisseurs d’accès à empêcher la population d’accéder à Internet relève de l’atteinte aux Droits de l’Homme depuis 2016.

Source

Articles liés :

Harrison Ford : “Arrêtez de donner le pouvoir aux gens qui ne croient pas en la science”

Première mondiale : une IA candidate aux élections municipales au Japon !

Élections : Des chercheurs imaginent de nouveaux types de scrutins plus démocratiques

Le Bangladesh a coupé l’accès Internet à sa population !
noté 4 - 1 vote