in ,

La Chine fait pousser une première graine sur la Lune

Une première pousse de coton est récemment sortie de terre sur la Lune, une première. Crédits : Chongqing University

Des images prises par l’atterrisseur Chang’e 4 et son rover viennent de nous parvenir : une graine de coton transportée par la sonde est la première de l’histoire à germer sur la Lune, vient d’annoncer l’Administration spatiale nationale chinoise.

La Chine évolue désormais sur la face cachée de la Lune. Un alunissage inédit qui permettra d’en apprendre davantage sur la formation de notre satellite, sur sa teneur en eau, mais également sur le Big Bang. Il est également question de « jardiner » à distance. Le robot a en effet emmené dans ses bagages des graines de coton, de pomme de terre et d’arabidopsis – une plante de la famille de la moutarde – ainsi que des œufs de mouche des fruits et de la levure. L’idée consiste ici à pouvoir étudier le comportement de ces organismes en conditions de gravité lunaire. Et bonne nouvelle : une première graine vient de prendre.

Jeune pousse

C’est du moins ce que vient d’annoncer Xie Gengxin, professeur de l’Université de Chongqing (Chine) et concepteur en chef de l’expérience. Des images envoyées par Chang’e 4, diffusées par la chaîne publique chinoise CGTN, nous montrent en effet que la graine de coton a bien germé. Une jeune pousse verte est donc désormais visible, installée dans une boîte cylindrique. Cette dernière, fabriquée avec des matériaux en alliage d’aluminium spécial, contient de l’eau, de la terre, de l’air et deux petits appareils photo et un système de contrôle de la chaleur.

Lune
“L’autre côté de la Lune” photographié par l’atterrisseur chinois Chang’e 4. Crédits : CNSA

Bientôt les pommes de terre ?

Pour l’heure, aucune autre pousse ne semble être sortie de la boîte, mais on attend avec impatience la réponse des pommes de terre, qui pourraient être, à terme, la source majeure de l’alimentation des futurs voyageurs de l’espace. Pour ce faire, les chercheurs ont également placé des œufs de mouches dans la charge utile. En se développant, les œufs devraient générer du dioxyde de carbone, consommé ensuite par les pommes de terre qui vont produire de l’oxygène, consommé ensuite par les œufs (et ainsi de suite).

On rappelle que la Chine ambitionne de pouvoir installer une station lunaire permanente d’ici 2030. Pour éviter les allers-retours entre la Terre et la Lune, l’idée serait de pouvoir extraire de l’eau et faire pousser de la nourriture directement sur place. D’où l’intérêt de ces expériences inédites qui – du moins pour l’instant – semblent aller dans la bonne direction.

Source

Articles liés :

La Chine diffuse de nouvelles images de l’autre côté de la Lune

L’objet céleste le plus lointain jamais exploré pourrait avoir une lune

Un panache volcanique photographié sur Io, la lune de Jupiter

La Chine fait pousser une première graine sur la Lune
noté 4 - 9 votes