in

Environnement : et si vous nourrissiez votre chien avec des asticots ?

Crédits : Pixabay / StockSnap

Les coûts environnementaux de nos animaux de compagnie sont considérables. Et si nous pouvons, nous humains, nous tourner vers un régime végétal dans le but de réduire cette empreinte, chiens et chats ne peuvent se passer de protéines animales. Une start-up propose toutefois une alternative.

Les animaux de compagnie sont une source inépuisable de joie et de bonheur. Nous le savons tous. Ce que nous ignorons pour la plupart, c’est que nos animaux coûtent cher, très cher à la planète. Les carnivores – chiens et chats en tête – consomment environ 20 % de la viande produite dans le monde. Une industrie (élevage intensif) très énergivore qui contribue grandement au réchauffement de la planète. Une étude américaine démontrait d’ailleurs il y a quelques semaines que la consommation liée à l’adoption d’un chat ou d’un chien de compagnie contribuait à l’émission de près de 65 millions de tonnes de gaz à effet de serre.

Changer le monde « un ver à la fois »

Partant de ce principe environnemental, la solution n’est pas de nous séparer de nos compagnons. Tout le monde s’y refuserait. En revanche, ne serait-il pas possible de réduire leur empreinte écologique ? Car le constat est simple : plus il y aura de monde sur Terre, plus il y aura d’animaux de compagnie. En revanche, il y aura de moins en moins de ressources disponibles. Yora, une entreprise britannique, propose aujourd’hui de changer le monde « un ver à la fois ». L’idée, vous l’aurez compris, serait de remplacer la viande consommée par une source de protéines différente, moins chère et plus disponible : les asticots.

larves asticots
Des asticots pour nourrir chiens et chats de compagnie ? Crédits : Wikipédia

Une alternative nutritive et moins énergivore

Manger des asticots – ici des larves de mouches soldats noires (Hermetia illucens) – ne paraît pas une option très appétissante. Pour un humain du moins. Mais la plupart des propriétaires de chiens et de chats le savent : nos animaux ne sont pas très regardants sur la nourriture. Peut-être même que votre chien mange les excréments des autres ? Il y a en effet une raison à ça. Les avantages seraient nombreux : non seulement les vers seraient capables de fournir aux chiens et chats les nutriments dont ils ont besoin, mais ils sont également beaucoup moins gourmands en eau et en terres que les animaux d’élevage, et produisent moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Comparé à l’élevage bovin, le site web de la compagnie affirme en effet que l’élevage de larves de mouche produit 25 fois moins d’émissions de gaz à effet de serre par kilogramme, nécessite près de 47 fois moins de terres et environ 20 fois moins d’eau par litre. Sur le papier, ces rapports plaident clairement en faveur des asticots. Encore faut-il que les propriétaires d’animaux de compagnie soient prêts à franchir le pas dans quelques années. Il y a fort à parier que chiens et chats, eux, n’y verront aucun inconvénient.

Source

Articles liés :

Les plus anciennes preuves de la présence de chiens en Amérique du Nord

Les petits chiens sont plus susceptibles de mentir sur leur taille

Pourquoi les chiens grattent-ils le sol après avoir fait leur besoins ?

Environnement : et si vous nourrissiez votre chien avec des asticots ?
Notez cette actu