in

Donald Trump désire déployer une défense anti-missile dans l’espace

Crédits : Missile Defense Review 2019

Le président des États-Unis a récemment dévoilé ses intentions concernant la défense du pays. Il est question d’un dispositif anti-missile destiné à faire face aux menaces que représenteraient la Corée du Nord et l’Iran.

Une nouvelle stratégie de défense anti-missile

Ce 17 janvier 2019, le président des États-Unis Donald Trump s’est exprimé depuis le Pentagone, dévoilant un document de plus de 80 pages traitant d’une nouvelle manière de défendre le pays. Dans ce rapport détaillant notamment les missiles de plusieurs pays, il est aussi question de nouveaux systèmes permettant de les intercepter depuis l’espace.

Si le gouvernement Trump avait déjà augmenté de 25 % le budget de la défense anti-missile, la nouvelle mesure ne dévoile en revanche aucun montant, puisque ce dernier devrait être défini après une éventuelle approbation du Congrès américain. Les États-Unis désirent renforcer ce type de défense afin de se prémunir des arsenaux modernes de pays jugés menaçants tels que la Chine ou encore la Russie – comme pour la précédente stratégie de 2010 – mais également de l’armement certes moins sophistiqué de la Corée du Nord, de l’Iran et d’autres pays (Yémen, Syrie).

Voici la carte des missiles ciblés par la nouvelle stratégie de défense annoncée par Donald Trump.
Crédits : Missile Defense Review 2019

Quels changements sont prévus ?

Plusieurs mesures sont envisagées dans le cadre de cette nouvelle stratégie. La plus importante est celle visant à équiper les satellites de capteurs capables de détecter les missiles hypersoniques actuellement développés par la Chine. Les premiers tests sont prévus pour 2022. Par ailleurs, est également considérée l’idée de mettre au point des armes pouvant directement abattre les missiles – toujours depuis l’espace. Ces armes pourraient prendre la forme de drones placés en orbite, eux-mêmes équipés de missiles.

En ce qui concerne les armements moins modernes utilisés par la Corée du Nord et l’Iran, il n’est plus question d’en venir à bout depuis l’espace. En effet, le Pentagone pense à équiper les nouveaux chasseurs F-35 de technologies capables de détecter et détruire les missiles au moment même de leur lancement. Il y a également la possibilité que soient développés des drones à laser stationnant dans la stratosphère.

Citons également le fait que système de défense antimissile Ground base Mid-course Defense (GMD) – déjà présent en Alaska et en Californie – devrait accueillir un troisième site qui sera probablement situé plus proche de la côte est.

Sources : Les EchosRFI

Articles liés :

Trump annonce qu’il va créer une force militaire de l’espace

La Chine a testé avec succès son avion hypersonique Starry Sky-2

Des lasers pour armer les avions de chasse américains dès 2021

Donald Trump désire déployer une défense anti-missile dans l’espace
Notez cette actu