in

Des chercheurs ont atteint un nouveau record de supraconductivité à haute température !

Lévitation d'un aimant au dessus d'un supra-conducteur Crédits : Wikipedia

Afin que le courant puisse circuler dans certains matériaux sans rencontrer de résistance (supraconduction), il est très souvent nécessaire de refroidir ces mêmes matériaux. Il s’agit généralement d’un refroidissement situé à des températures proches du zéro absolu (−273,15 °C). Or des chercheurs américains disent avoir récemment obtenu un effet supraconducteur à seulement -13 °C !

Record battu !

En décembre 2018, une équipe de l’institut Max-Planck (Allemagne) avait établi un record de température en supraconduction. En effet, les chercheurs avaient pu observer les prémices d’une phase supraconductrice dans un hydrure de lanthane, et ce à une température de -23 °C. Il s’agissait déjà d’une performance surprenante.

Cependant, dans une étude publiée dans la revue Physical Review Letters le 14 janvier 2018, les chercheurs de l’Université de Washington (États-Unis) ont affirmé avoir battu le record établi dernièrement. Dans leur rapport, les scientifiques font état d’une supraconductivité à seulement -13 °C !

Dipôle supraconducteur du CERN
Crédits : Flickr/ Ryan Bodenstein

Des cellules à enclume de diamant

« La supraconductivité à haute température représente une sorte de Graal de la physique. L’atteindre marque un changement de paradigme dans l’histoire des sciences », estime Maddury Somayazulu, principal auteur de l’étude.

Les scientifiques américains ont – comme ce fut le cas de leurs homologues allemands – utilisé des échantillons d’hydrure de lanthane soumis à de hautes pressions. Afin d’arriver à des pressions de l’ordre de 180 à 200 gigapascals, il a été nécessaire d’utiliser des cellules à enclume de diamant, exactement les mêmes que celles qui servent en géologie pour étudier les matériaux situés dans le manteau et le noyau de notre planète.

« Il s’agit d’une des nombreuses étapes dans la recherche de la supraconductivité à température ambiante avec des super-hydrures et d’autres matériaux et dans le développement, à terme, de matériaux exhibant cette propriété, à plus basse pression, en vue d’applications pratiques », a déclaré Russell Hemley, co-auteur de l’étude.

Les chercheurs font également état d’observations – dans certaines expériences un peu différentes – de supraconductivité à des températures avoisinant les 7 °C, ce qui paraît tout bonnement incroyable. Quoi qu’il en soit, les recherches se poursuivent et il est désormais question de trouver d’autres hydrures et super-hydrures permettant une supraconductivité à des températures encore plus élevées.

Sources : Futura SciencesPour la Science

Articles liés :

La supraconductivité chirale démontrée pour la première fois

Le CERN veut un accélérateur de particules de 100 km de circonférence

Les scientifiques apportent de nouvelles précisions sur ce matériau qui pourrait révolutionner le monde

Des chercheurs ont atteint un nouveau record de supraconductivité à haute température !
noté 3.7 - 3 votes