in

Découverte du quasar le plus brillant jamais observé dans l’Univers lointain

Crédits : ESO/M. Kornmesser

Une équipe d’astronomes annonce la découverte d’un quasar situé à plus de 12,8 milliards d’années-lumière de la Terre. Alimenté par un trou noir lourd comme 700 millions de soleils, ce quasar est à ce jour l’objet le plus brillant jamais observé dans l’Univers lointain.

Un quasar est une galaxie très énergétique avec un noyau très actif (présence d’un trou noir supermassif qui absorbe de la matière). Ces objets, les plus brillants connus de l’Univers, sont en quelque sorte des “versions lumineuses” des trous noirs. De nombreux objets de ce genre ont été découverts, mais relativement peu à de telles distances (seuls deux quasars ont été repérés à plus de 13 milliards d’années-lumière de la Terre). D’où l’intérêt de cette nouvelle découverte.

Loupe gravitationnelle

Ce nouveau quasar, grossièrement baptisé UHS J043947.08 + 163 415,7, a pu être repéré à 12,8 milliards d’années-lumière grâce au phénomène de lentille gravitationnelle. Une galaxie, faiblement lumineuse, située entre ce quasar et notre planète, a permis de rendre l’objet 50 fois plus lumineux qu’il ne le serait autrement (effet loupe). Sans cette galaxie intermédiaire, ou si celle-ci avait été plus lumineuse (même d’une demi-magnitude), nous aurions simplement loupé le quasar, car beaucoup trop lointain. On rappelle que celui-ci évoluait lorsque l’Univers n’avait qu’un milliard d’années à peine.

quasar trous noirs
Le quasar 3C 273, l’un des plus lumineux jamais observé, apparaît sur cette photographie prise par le télescope spatial Hubble. Avec une magnitude apparente (ou relative) de 12,9, 3C 273 est situé à 2,44 milliards d’années-lumière. Crédits : NASA, Esa

700 millions de fois la masse du Soleil

C’est donc un sacré coup de chance. Mais autant en profiter ! Nous savons pour l’heure que cet objet se trouve en direction de la constellation du Taureau. Les données spectroscopiques ont également permis aux chercheurs d’estimer la masse du trou noir supermassif en son centre : environ 700 millions de fois la masse du Soleil. Pour vous donner une idée, ce trou noir est 150 fois plus massif que celui situé au centre de la Voie lactée. Un objet gargantuesque donc, qui interroge une fois de plus les astronomes sur la présence d’objets aussi lourds si tôt dans l’Univers.

Cette nouvelle découverte – et on l’espère les prochaines qui suivront grâce à la nouvelle génération de télescopes – permet de nous faire une image un peu plus claire de l’Univers primitif. Ces objets permettent également d’estimer le “contenu” de l’Univers. Les lumières intenses des quasars agissent en effet comme des lampes torches cosmiques. En traversant les gaz intergalactiques, la lumière s’imprègne de leur composition. En analysant la lumière des quasars, les chercheurs peuvent alors en apprendre davantage sur la “matière” contenue entre les galaxies.

Source

Articles liés :

L’un des quasars les plus lumineux de l’Univers a été découvert

Découverte de 63 quasars datant de l’Univers primitif

On a mesuré la température d’un quasar qui défie les lois de la physique

Découverte du quasar le plus brillant jamais observé dans l’Univers lointain
noté 4 - 1 vote