in

Ce vaccin courant aiderait involontairement à prévenir le diabète de type 1

Crédits : iStock

De nouvelles recherches semblent établir un lien entre le déclin du diabète de type 1 en Australie et un large programme de vaccination contre les rotavirus. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue JAMA Pediatrics.

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune (défaillance du système immunitaire) qui dure toute la vie. Le système immunitaire détruit ici les cellules du pancréas produisant l’insuline, qui contrôle le niveau de glucose dans le sang. On ne sait pas encore exactement pourquoi cette maladie se déclenche chez certaines personnes et pas chez d’autres. Mais les recherches se poursuivent, et toute information est bonne à prendre. Comme ce lien étrange, établi par des chercheurs australiens, avec le vaccin contre les rotavirus.

Déclin du diabète de type 1

Dans le monde, les rotavirus sont la première cause de diarrhée aiguë chez les nourrissons. Environ 500 000 enfants de moins de 5 ans en meurent chaque année, principalement dans les pays à faible revenu. Certains pays, comme l’Australie, ont pu adopter un programme de vaccination systématique il y a plusieurs années. Et si la vaccination est efficace pour prévenir les gastro-entérites, il semblerait qu’elle puisse également influencer une autre maladie. Une baisse du nombre d’enfants diagnostiqués avec un diabète de type 1 pourrait en effet être liée à l’introduction du programme de vaccination contre les rotavirus chez les nourrissons en Australie, en 2007.

diabète insuline
Crédits : Pixabay.

Après avoir étudié le nombre d’enfants australiens diagnostiqués diabétiques entre 2000 et 2015, des chercheurs du Murdoch Children’s Research Institute ont en effet constaté que suite à l’introduction d’un programme de vaccination, l’incidence du diabète de type 1 avait diminué de 14 % chez les enfants âgés de 0 à 4 ans.

« La diminution significative du diabète de type 1 que nous avons détectée chez les jeunes enfants après 2007 n’a pas été observée chez les enfants plus âgés âgés de 5 à 14 ans, explique la docteure Kirsten Perrett, co-auteure de l’étude. Les jeunes enfants pouvaient donc avoir été exposés à un facteur de protection qui n’a pas affecté les plus âgés. Nous avons ensuite observé que cette baisse du taux de diabète de type 1 chez les enfants nés après 2007 coïncidait avec l’introduction du vaccin oral contre le rotavirus dans le cadre d’un programme de vaccination national en 2007 ».

Explorer cette connexion

Si l’étude suggère effectivement qu’une vaccination contre les rotavirus chez les nourrissons pourrait également réduire les risques de diabète, ce lien reste flou. « À ce stade, nous ne savons pas encore si la réduction du diabète de type 1 est un effet permanent ou transitoire, note Len Harrison, du Walter and Eliza Hall Institute et co-auteur de l’étude. Et cela pourrait ne concerner que les enfants australiensNous poursuivrons nos recherches pour examiner de plus près cette corrélation ».

Source

Articles liés :

Diabète : Les problèmes d’accès à l’insuline ne vont faire que s’aggraver

Diabète de type 2 : ce traitement pourrait signer la fin des injections quotidiennes d’insuline

Un médicament contre le diabète causerait des infections génitales graves

Ce vaccin courant aiderait involontairement à prévenir le diabète de type 1
noté 2 - 1 vote