in

Biographie : Steve Jobs (1955-2011), visionnaire de l’électronique moderne

Crédits : Flickr / Tom Coates

Véritable pionnier de l’avènement de l’ordinateur personnel, mais également du baladeur numérique, du smartphone ainsi que de la tablette tactile, Steve Jobs est le co-fondateur d’Apple, la société actuellement la plus importante en bourse avec plus de 900 milliards de dollars de capitalisation.

Jeunesse et études

Né le 24 février 1955 à San Francisco (États-Unis) d’une mère américaine d’origine suisse et d’un père d’origine syrienne, Steve est finalement adopté par le couple Paul Reinhold et Clara Jobs. À l’âge de 5 ans, lui et sa famille quittent San Francisco pour s’installer en Californie. Son père adoptif, alors machiniste dans une entreprise qui fabrique des lasers, lui apprend les rudiments de l’électronique.

Adolescent, Steve jobs se lie d’amitié avec Larry Lang, un voisin ingénieur qui le fait entrer au club des Explorateurs de Hewlett-Packard (HP). C’est à cette occasion que le jeune Steve observe le premier ordinateur développé par HP, le 9100A. Par la suite, il n’hésite pas à contacter William Hewlett (le PDG d’HP) pour lui expliquer avoir besoin de pièces pour fabriquer un fréquencemètre. Après cela, Steve Jobs travaille durant les vacances d’été sur l’une des chaînes d’assemblage de Hewlett-Packard et fera la connaissance de son futur associé, Steve Wozniak.

En 1972, Steve Jobs débute ses études universitaires au Reed College à Portland (Oregon), un établissement d’arts libéraux où il s’ennuie et abandonne son cursus tout en suivant d’autres cours en auditeur libre (comme la calligraphie). Durant cette période, Steve Jobs expérimente le LSD et se passionne pour la spiritualité orientale.

Création d’Apple

En 1974, Steve Jobs est embauché par l’entreprise Atari et se rend en Inde pour un voyage spirituel de sept mois avant de créer Apple Computer en 1976. Cette création intervient après s’être initié aux microprocesseurs et avoir eu l’idée – avec Steve Wozniak – de monter des ordinateurs afin de les commercialiser. Ainsi, les 50 premiers Apple I sont assemblés dans le garage de Steve Jobs, et en 1977 est commercialisé l’Apple II.

La société entre en bourse en 1980 et peu après, Apple collabore avec Xerox pour exploiter le potentiel commercial de l’interface graphique couplée avec l’usage d’une souris. En 1983 est lancé l’Apple Lisa, mais le succès interviendra surtout avec le Macintosh dès 1984. Toutefois, en raison de relations tendues avec son équipe, Steve Jobs quitte Apple et fonde NeXT Computer.

Création de Pixar et retour chez Apple

Steve Jobs rachète en 1986 la division “graphisme par ordinateur” de Lucasfilm et la rebaptise Pixar. Après un contrat signé avec Walt Disney Pictures en 1989 durant lequel quelques succès seront au rendez-vous (Toy Story, 1001 pattes), Disney décide de racheter Pixar en 2006 et Steve Jobs devient son premier actionnaire individuel.

En 1997, Apple rachète NeXT Computer et entreprend de dépasser tous les autres acteurs de l’électronique, dont le géant Microsoft. Au passage, Apple récupère la technologie dont le fameux NeXTSTEP, qui n’est autre que la base du système d’exploitation Mac OS. La folie mondiale débutera en 1998 avec la sortie de l’iMac puis avec le lancement de l’iPod et d’iTunes (2001), de l’iTunes Store (2003) et du premier iPhone (2007). Barack Obama déclarera que Steve Jobs est « l’homme ayant mis Internet dans nos poches ».

L’iPhone première génération
Crédits : Wikipedia

En 2008, l’App Store est créé et se révèle être un véritable “écosystème” pour les produits de la marque. Quant à l’iPad, la première version verra le jour en 2010 et sera également un grand succès. En 2011, Apple devient l’entreprise la plus riche au monde par sa capitalisation boursière, et poursuivra sa course en tête jusqu’à aujourd’hui avec la sortie de nombreux appareils très appréciés du public.

Démission et décès

En 2003, Steve Jobs apprend qu’il est atteint d’une forme rare de cancer pancréatique. Après avoir essayé diverses méthodes pseudo-scientifiques, l’intéressé subira en 2009 une greffe du foie. Au milieu de l’année 2011, il démissionne de son poste de directeur général d’Apple et sera remplacé par Tim Cook. Steve jobs décédera quelques mois plus tard à Palo Alto (Californie).

Autres faits

– En 1984, le Macintosh est lancé en grande pompe. Lors du XVIIIe Super Bowl (football américain), Apple fait diffuser à la télévision le spot publicitaire réalisé par Ridley Scott (Alien, Blade Runner, Hannibal, Seul sur Mars) devant plus de 90 millions de téléspectateurs.

Crédits : Wikipedia

– Tous deux porteurs d’un modèle de développement très différent Steve Jobs et Bill Gates (Microsoft) – nés la même année – se livreront une guerre sans merci durant des années. Celle-ci prendra fin lors du forum télévisé All Things Digital en 2007 (voir image ci-dessus) où les deux protagonistes se couvriront de louanges.

– En 2015 sort dans les salles Steve Jobs, un film biographique plutôt bien reçu par la critique et le public.

Déclarations les plus célèbres

« Être l’homme le plus riche du cimetière ne m’intéresse pas. Aller me coucher le soir en me disant que j’ai fait des choses extraordinaires aujourd’hui, voilà ce qui compte. » – Wall Street Journal, 1993.

« Je suis triste, non pas du succès de Microsoft – Je n’ai aucun problème avec leur succès. Ils ont mérité leur succès, en grande partie. J’ai juste un souci avec le fait qu’ils ont vraiment fait un produit de troisième zone. »  – Triumph of the Nerds, 1996.

« À tous les fous, les marginaux, les rebelles, les fauteurs de troubles… À tous ceux qui voient les choses différemment — pas friands des règles, et aucun respect pour le statu quo… Vous pouvez les citer, ne pas être d’accord avec eux, les glorifier ou les blâmer, mais la seule chose que vous ne pouvez pas faire, c’est de les ignorer simplement parce qu’ils essaient de faire bouger les choses… Ils poussent la race humaine vers l’avant, et s’ils peuvent être vus comme des fous – parce qu’il faut être fou pour penser qu’on peut changer le monde – ce sont bien eux qui changent le monde. » – Think Different, 1997.

« J’échangerai toute ma technologie pour un après-midi avec Socrate » – Newsweek en 2001.

« Se souvenir que vous serez bientôt mort est le meilleur moyen d’éviter le piège de penser que vous avez quelque chose à perdre. Vous êtes déjà nu. Il n’y a aucune raison de ne pas suivre votre cœur. Restez affamés, restez fous. »Discours à l’Université de Stanford, 2005.

Sources : Encyclopedia BritannicaL’Internaute

Articles liés :

Apple confirme que les iPhone équipés de vieilles batteries sont volontairement ralentis

Apple dépose un brevet pour en finir avec les écrans d’iPhone cassés

Une société affirme pouvoir tromper la reconnaissance faciale de l’iPhone X avec des masques 3D

Biographie : Steve Jobs (1955-2011), visionnaire de l’électronique moderne
noté 5 - 1 vote[s]