in ,

Un service de reconnaissance faciale arrive à la Maison Blanche !

maison blanche
Crédits : Wikimedia Commons

La Sécurité intérieure des États-Unis a récemment publié un document décrivant un nouveau dispositif équipant la résidence du président américain. Il s’agit d’un dispositif de reconnaissance faciale qui devrait être testé durant près d’une année, avant d’être éventuellement amélioré et définitivement adopté.

Protéger le président

Développer la reconnaissance faciale autour de la Maison-Blanche est récemment devenue une option très sérieuse. Cela a été prouvé par la publication d’un document du département de la Sécurité intérieure des États-Unis le 26 novembre 2018. Depuis le mois de novembre, des tests sont menés, et cela devrait être le cas jusqu’en août 2019.

Le but de ces tests est d’utiliser la reconnaissance faciale afin de pouvoir identifier de potentielles menaces avant que celles-ci ne puissent atteindre le président américain. Rappelons que la reconnaissance faciale est déjà quelque peu utilisée par certains services de police en Chine, ou encore au Pays de Galles avec plus ou moins de succès.

caméra
Crédits : PxHere

Quel dispositif pour la Maison-Blanche ?

La version actuelle du dispositif est simplement dotée d’une base de données relative à une liste de volontaires choisis parmi les employés de la Maison-Blanche. Lorsqu’une personne ayant le même profil qu’une personne présente dans la base de données se rapproche, le dispositif enregistre et transmet un extrait vidéo à un opérateur humain. Celui-ci devra ensuite confirmer s’il y a ressemblance ou non, avant d’éventuellement supprimer la séquence. Un tel système pourrait être nourri avec les photos que reçoit régulièrement la Sécurité intérieure afin de constituer une base de données solide rassemblant toutes les menaces connues.

Des questions éthiques

L’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) est montée au créneau pour indiquer un danger relatif à cette mesure. Il s’agit selon cette organisation d’un grand pas effectué vers une surveillance massive des Américains dans les lieux publics. La Sécurité intérieure des États-Unis se défend de tout abus, bien qu’elle reconnaît le caractère invasif de la reconnaissance faciale.

Sources : QuartzCNETSiècle Digital

Articles liés :

La surveillance chinoise entre littéralement dans les têtes des travailleurs

Quand des caméras de surveillance servent à mener des attaques informatiques de grande ampleur

Metropolis, le concept drone de surveillance doué d’empathie

Un service de reconnaissance faciale arrive à la Maison Blanche !
Notez cette actu

Written by Yohan Demeure

Licencié en Géographie, j'aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné de cinéma, de musique et de voyages, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.



Cimon robot 2

Cimon, une intelligence artificielle dans l’ISS !

pollution sols

La pollution des sols met l’humanité en péril