in ,

Supporters déçus ? Vous êtes davantage susceptibles de manger plus gras !

Crédits : Flickr / Keith Allison

Et si pour garder la ligne, l’idéal en tant que supporter était de soutenir une équipe qui gagne ? Selon une étude, une défaite de leur équipe favorite, et les supporters ont tendance à manger davantage de gras pour se consoler !

Attention aux lendemains de défaite !

Être supporter n’est pas forcément de tout repos, entre les allers-retours au stade local et parfois, les déplacements. Nous savons également que les grands événements sportifs s’accompagnent d’une bonne dose d’émotions. Parfois même, cela peu modifier le comportement des individus, notamment en ce qui concerne les excès de violences voire même la santé.

En 2013, le quotidien USA Today déclarait que les supporters d’équipes perdant souvent en NFL (football américain) avaient davantage de risques de prendre du poids. Ces affirmations ont été basées sur les travaux d’un duo de chercheurs de l’Institut européen d’administration des affaires (Insead), publiés à l’époque dans la revue Psychological Science.

Pas moins de 716 Américains ont été suivis, éparpillés dans une vingtaine de villes et ayant une équipe participant au championnat NFL. Dans le cadre de l’étude, les volontaires devaient communiquer sur leur alimentation lors des jours de match (dimanche) ainsi que les lundis et mardis suivants.

Or, les chercheurs ont noté une augmentation de la consommation de nourriture grasse les lendemains de défaite, à savoir en moyenne 16 % de graisses saturées et 10 % de calories supplémentaires. Il faut également savoir que les lendemains de victoire, les scientifiques ont au contraire observé une baisse de 9 % des graisses et de 5 % du total des calories.

Des résultats qui se sont vérifiés en France

Les meneurs de l’étude ont estimé que la défaite de l’équipe favorite des supporters génère un stress poussant le corps à demander davantage d’énergie. En revanche après une victoire, la raison est de mise et l’alimentation redevient moins grasse. Ainsi pour garder la ligne, autant supporter une équipe qui ne connaît pas souvent la défaite !

Crédits : Wikipédia

Les chercheurs ont ensuite poursuivi leur étude en France, où des volontaires supporters de football devaient regarder une vidéo – ou écrire un texte – relatant une belle victoire ou une terrible défaite de leur équipe favorite. Résultat ? Les supporters déçus ont mangé des chips et des bonbons tandis que les autres ont préféré les fruits !

Source

Articles liés :

Football américain : L’étude qui fait peur à la NFL !

Football : le jeu de tête causerait-il des problèmes cérébraux ?

Protéger les supporters anglais des hooligans russes, telle est la mission de ce drôle de robot

Supporters déçus ? Vous êtes davantage susceptibles de manger plus gras !
Notez cette actu