in

La sonde Voyager 2 aurait atteint les limites du Système solaire

Crédits : NASA / JPL-Caltech

La sonde Voyager 2, à la dérive depuis plus de 40 ans, aurait atteint la limite de notre Système solaire, évoluant ainsi dans l’espace interstellaire. C’est du moins ce que dit la rumeur. Une annonce de la NASA est prévue aujourd’hui.

Il a fallu une année entière pour confirmer officiellement que Voyager 1 avait atteint l’espace interstellaire. Elle poursuit aujourd’hui son voyage à plus de 57 000 km/h, loin, très loin de la Ceinture de Kuiper. Et sa cousine, Voyager 2 pourrait bientôt faire de même. La sonde, propulsée dans l’espace par la NASA à la fin des années 70, enregistrait en effet en octobre dernier une augmentation des rayons cosmiques en provenance de l’espace interstellaire, signe que les “bords” du Système solaire se rapprochaient. La rumeur court aujourd’hui que cette limite aurait finalement été atteinte. La NASA devrait normalement faire une annonce à ce sujet en fin d’après-midi.

Entre les étoiles

On rappelle que Voyager 1 est entrée dans le milieu interstellaire à une distance de 121 UA du Soleil (soit 121 fois la distance entre le Soleil et la Terre, estimée à environ 150 millions de kilomètres). Voyager 2, elle, n’est actuellement qu’à 119 UA de notre étoile. Néanmoins, si la rumeur se confirme, alors cela signifie que Voyager 2, à l’instar de sa cousine, n’est plus sous l’influence du Soleil. On attend donc la confirmation de la NASA. L’agence américaine tiendra une réunion d’informations ce lundi 10 décembre à 11 h 00 HNE (17h heure française). Vous pourrez la visionner en direct ci-dessous :

Un passage remarqué au-dessus d’Uranus

On rappelle que Voyager 2 reste à ce jour la seule et unique sonde à avoir survolé la planète Uranus (en 1986). Un passage éclair qui permit néanmoins de capturer des images incroyables de la géante. On sait également grâce à Voyager 2 qu’Uranus propose un noyau rocheux, une couche médiane composée d’eau, de méthane et d’ammoniac, et une atmosphère d’hydrogène et d’hélium.

Voyager 2 fit par ailleurs la découverte d’une dizaine de nouveaux satellites naturels. La sonde mit également en évidence que les anneaux très fins d’Uranus ne sont se sont pas formés en même temps que la planète, et que leur apparition est relativement récente.

Uranus Voyager 2
Uranus, 3e planète du système solaire par la taille et la 4e par la masse, vue par la sonde Voyager 2 en 1986. Crédits : Wikipedia

MAJ : La NASA vient de confirmer que la sonde Voyager 2 a bien quitté l’héliosphère, 41 ans après son lancement en 1977.  Le vaisseau se diriger vers les constellations du Sagittaire et de Pavo,  et devrait se rapprocher de l’étoile Ross 248 dans environ 40 000 ans. Oui, l’espace est grand !

Source

Articles liés :

Une collision gigantesque entre Uranus et une protoplanète s’est-elle déroulée il y a 4 milliards d’années ?

Uranus et Neptune : une mission d’exploration pour 2030 ?

Il y aurait plus de mondes potentiellement habitables dans l’Univers que prévu

La sonde Voyager 2 aurait atteint les limites du Système solaire
noté 3.8 - 12 votes