in

L’incroyable polyvalence de l’utilisation des toits !

Crédits : Pixabay

Il n’y a pas besoin d’observer la ville très longtemps pour se rendre compte que la surface offerte par les toits est considérable. Bars, restaurants, terrasses, jardins ou encore habitations entières, les toits sont un moyen de rentabiliser les surfaces, et peut être de limiter quelque peu l’étalement urbain.

Ah, que les fameux “rooftops” – comme nous en voyons beaucoup à New York – font rêver ! Cependant, cette pratique n’est pas très populaire en France – bien qu’elle soit arrivée à Paris – et est la plupart du temps utilisée par des hôtels et autres restaurants. Il faut savoir que l’utilisation des toits est très variée, et que de nombreuses personnes y élisent même domicile à l’année ! Il s’agit d’un fait que l’auteur Olivier Darmon a voulu mettre en lumière dans son ouvrage documentaire Habiter les toits paru le 4 octobre 2018. L’intéressé y a réuni pas moins de 35 projets choisis çà et là aux quatre coins du monde, dont quelques-uns sont visibles en fin d’article.

«Les toits tendent à se peupler. Ils constituent l’Eldorado des villes, regorgeant de ce qui manque aux citadins : du calme, de l’air, de l’espace, un horizon, des vues», explique notamment l’auteur.

Jardins, habitations, terrasses, infrastructures sportives ou ludiques, etc. Les toits regorgent de possibilités pour peu que les idées naissent !

Regardez plutôt :

Voici un projet de hutte urbaine à Athènes (Grèce)
Crédits : Dragonas Christopoulou Architects
Un parc avec jeux pour enfants perché à 24 mètres de haut et s’étendant sur une surface de 2 400 m2, que demander de plus !
Crédits : JAJA architects
Une petite ferme urbaine d’une surface d’environ un hectare sur un toit de Brooklyn (New York)
Crédits : Wikipédia
Une partie des gradins du Wrigley Field (Chicago) – un des plus vieux stades de baseball au monde – sont installés sur le toits des habitations à proximité !
Crédits : Wikipédia
Face au mal logement, les toits peuvent représenter une solution comme ici au Caire (Égypte) sur un immeuble du XIXe siècle
Crédits : Pascal Garret

Source

Articles liés :

Pourquoi les villes ont tout intérêt à se couvrir de toitures végétalisées

Tokyo : un lotissement entier construit sur le toit d’un immeuble

Un inventeur québécois imagine Aerozon, un concept de livraison de colis vers les gratte-ciels !

L’incroyable polyvalence de l’utilisation des toits !
noté 5 - 1 vote